Le club de l’entente de Sétif (ESS), qui s’est envolé, mardi au Congo, en vue de disputer, samedi prochain, son match contre l’équipe congolaise du TP Mazembe comptant pour la phase aller des groupes de la ligue des champions d’Afrique, «a une mission difficile, mais pas impossible», a indiqué le responsable de la délégation de cette équipe, le vice-président du club de l’Aigle noir, Hassan Snoussaoui.

«Cette rencontre se jouera entre deux équipes qui se connaissent très bien, vu qu’ils se sont rencontrés sept (7) fois», a indiqué M. Snoussaoui, citant entre autres une victoire de l’Entente de Sétif lors de la demi-finale de la Ligue des champions en 2014 et une victoire difficilement obtenue par l’équipe des Corbeaux au stade de Lubumbashi quelques années plutôt.
«L’équipe de l’entente ne reculera pas devant les congolais lors de ce match, car nous irons pour arracher les trois points et renforcer nos chances de passer au prochain tour, et jouer avec un avantage réconfortant lors des deux prochains matchs à domicile contre le MC Alger (Algérie) et Difaâ Hassani d’El Jadida (Maroc)» a détaillé le responsable de la délégation de l’ES Sétif.
«Nous n’avons effectué aucune préparation spéciale pour ce match, tous les joueurs sont prêts et conscients de la responsabilité», a déclaré M. Snoussaoui, précisant que les deux dernières défaites encaissées en championnat par l’ESS n’auront pas un impact négatif lors de cette compétition africaine.

Le départ de Benchikha n’est pas déstabilisant
Dans le même contexte, le responsable de la délégation sétifienne a réfuté l’idée d’une quelconque déstabilisation de l’équipe en raison du départ de l’entraîneur Abdelhak Benchikha, affirmant que le duo Malik Zergane et Ridha Assimi, qui ont acquis une longue expérience avec le club de l’Aigle noir, «peuvent parfaitement mener l’équipe».
De son côté, le défenseur central, Anes Saâd, a assuré que lui et ses coéquipiers sont conscients de leur mission à la République démocratique du Congo, soulignant que «les joueurs de l’ESS, qui sont déterminés à remporter la victoire, œuvreront à garder les filets vièrges et à marquer le maximum de buts à l’extérieur».
La délégation de l’Entente de Sétif, composée de 32 membres, dont 20 joueurs, sera privée des services de trois (3) importants éléments, le gardien Kheïri Barki, pour des raisons personnelles, le défenseur Abdelkader Badran, pour blessure, ainsi que le milieu de terrain, Elias Sidhoum, sanctionné.
Il est à noter que la Confédération africaine de football (CAF) avait désigné pour cette rencontre un trio d’arbitrage composé de l’arbitre principal, Hamada Al-Mousa (Madagascar), et des deux arbitres de touche, Slimane Ameleddine (Comores) et Lionel Hussain (Madagascar).