Dans une très mauvaise spirale durant tout le mois d’avril, le MC Alger essayera de se relancer pour sa première sortie au mois de mai. Ça sera pour le compte de la première journée dans la phase de groupes de la Ligue des Champions CAF face au Difaâ El-Djadidi (Maroc).

Cette rencontre, très importante pour bien entamer ce premier tour, se déroulera dans le jardin du 5-Juillet 1962 (Alger). Un lieu où le « Doyen » s’est montré intraitable dans cette compétition. Hichem Nekkache et consorts ont écrabouillé les Congolais de l’AS Otho d’Oyo (9-0) et étrillé les Nigérians Mountain of Fire and Miracles FC (MFM FC) 6 buts à 0. Un bilan de 15 buts marqués et 0 concédé.

Impressionnant ! Se réconcilier avec les Chnaoua
Un seul succès, c’est tout ce que les Mouloudéens ont pu décrocher en avril contre 4 défaites et un nul. L’unique victoire était contre le Paradou AC (1/5) au… temple olympique. Certes, il y a eu ce revers (1/2) contre le NA Hussein-Dey dans ce même antre en championnat le 20 du mois dernier mais il y a lieu de souligner que les « Sang et Or » sont très en forme ces dernières semaines. Ils sont d’ailleurs solide dauphin du CS Constantine au classement.
Les « Vert et Rouge » ont vu leur dynamique brisée mais contre les Marocains ce soir, ils n’ont pas d’autres choix que de se ressaisir pour regagner la confiance de leur public et bien commencer la campagne de la C1. Un coup de mou que Abderrahmane Hachoud qualifie de « passage à vide ». Le latéral droit assure que lui et ses compères vont « renouer avec les bons résultats. On s’excuse une nouvelle fois auprès de nos supporters, car on voulait leur offrir un titre.»

La C1 et le podium en Ligue 1 Mobilis
Le coach du vice-champion d’Algérie sortant, Bernard Casoni, évoque l’importance de cette sortie africaine. «On doit être à la hauteur et répondre aux attentes de nos supporters, et afin qu’on puisse réaliser la victoire ce vendredi, on doit fournir un grand match sur notre terrain et devant notre public. On doit gagner ce match et celui de l’ESS pour récolter les six points qui sont en jeu et on aura par la suite le temps nécessaire, pour bien préparer le reste de la compétition qui reprendra après l’intersaison », juge le technicien français qui s’attend à « affronter une forte équipe qui est toujours en course pour le titre dans le championnat marocain, et qui a une ligne d’attaque assez impressionnante. Il faut donc bien se préparer à ce rendez-vous et nous n’avons pas d’autre choix que de gagner.» Tout reste à faire demain pour ne pas compromettre la fin de la saison et la rendre moins frustrante.
M. T.