Six matchs et aucune victoire pour l’USM Alger dans la phase de poules de la Ligue des Champions CAF. Déjà éliminés, les Usmistes jouaient, hier au stade 20 août 1955 (Alger), ce qui était leur ultime rencontre dans le tournoi africain. Opposés au Petro Atlético, les « Rouge et Noir » ont longtemps cru pouvoir décrocher leur premier succès dans ce tour pour finir sur une bonne note. Mais il n’en fut rien.
Pourtant, les « gars de Soustara » ont mené par deux buts avant de se faire rejoindre au score. Aimen Mahious, assisté par Walid Ardji, a décanté la situation peu après la demi-heure de jeu (33’) avant que son passeur décisif, Ardji, ne fasse le break à 20 minutes de la fin. On croyait que les Algériens avaient fait le plus dur pour éviter de terminer derniers de la poule « C ». C’était sans compter sur le réveil des visiteurs qui ont égalisé en l’espace d’une minute. Le duo Picas – Tony leur a fait mal avec un but et un « assist » chacun (80e et 81e). Avec ce résultat, les Algériens terminent à la 4e et dernière place du quartet derrière les Angolais (3es, 4 points). Le Wydad Casablanca (2e, 9 points) et le Mamelodi Sundowns (1er, 14 points) sont qualifiés pour les quarts. Dans leur confrontation directe, ce sont les Sud-africains qui se sont imposés 1 but à 0 à Pretoria.