C’est avec succès que le MC Alger est sorti des premières turbulences sous les ordres de l’entraîneur Abdelkader Amrani. En appel samedi au Sénégal pour donner la réplique au FC Teungueth dans un match comptant pour la 3e journée de la phase de poules de Ligue des Champions, les Mouloudéens se sont imposés 1 but à 0. Fait notable, cette victoire a mis fin à plus de 40 années sans succès en Afrique ainsi qu’une série de 7 rencontres sans la moindre victoire.

Les mots d’Amrani lors de la reprise après la défaite 2 buts à 1 contre la JS Kabylie semblent, de prime abord, avoir eu l’effet escompté. Le Mouloudia a arrêté l’hémorragie de 7 matchs sans victoire (4 nuls et 3 défaites). Le coach, dont la tête a été réclamée selon des bruits de couloirs, a su resserrer l’étreinte autour de son groupe en haussant le ton.

Les bons mots pour colmater la fissure
Après le revers infligé par la JS Kabylie en championnat, Amrani a eu une causerie assez percutante avec ses joueurs pour leur signifier qu’il est le seul maître à bord. L’ancien entraîneur du CS Constantine avait lâché : « Je ne veux pas croire ce que j’ai lu dans la presse, ni ce que j’ai entendu. Je ne veux pas savoir si c’est vrai ou faux. Moi aussi, je sais beaucoup de choses sur vous et je ne vais rien dire aujourd’hui, car je ne veux pas mettre de l’huile sur le feu. Je vais vous dire une chose, ma méthode de travail m’a permis de gagner beaucoup de titres, et ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer. J’ai entraîné de grands joueurs par le passé, et tout le monde a suivi mon plan de travail et ma façon de voir les choses. Maintenant, celui qui ne se plie pas à ma méthode de travail, je lui dis que le mercato est tout proche.» Quitte à faire dans le déni pour oublier cette insurrection, Amrani a opté pour la diplomatie sans concéder du terrain aux « rebelles » dans ses rangs qui voulaient que son prédécesseur Nabil Neghiz revienne. Comme pour montrer que ce dossier était clos, il avait enchaîné « maintenant que nous avons tous vidé notre sac, on doit tourner cette page et commencer la préparation de notre match de la Ligue des champions africaine contre l’équipe de Teungueth. Je ne veux rien savoir, je veux des guerriers sur le terrain. Je veux des joueurs concentrés sur l’entraînement, car si l’on veut réussir notre match, on doit être sérieux et concentrés aux séances d’entraînement. C’est là la clef de la réussite.»

Route dégagée vers les quarts…
Samedi, les coéquipiers de Samy Frioui ont été assez solides pour préserver un mince avantage en déplacement. Une frappe de loin de Belkhir dès la 14e minute a permis aux Algériens de prendre un avantage définitif dans une partie capitale pour la suite du parcours dans une poule « D » relevée. Cette dernière compte l’ES Tunis (1ère, 7 points) et le Zamalek SC (3e, 2 points). Avec leurs 5 unités au compteur, les « Vert et Rouge » sont seconds à mi-chemin. Ils pourront conforter cette place dès la 4e journée programmée pour le 16 mars prochain et la réception des Sénégalais. Ils enchaîneront en accueillant les Egyptiens le 02 avril avant de boucler ce tour en se rendant à Tunis 7 jours plus tard.
Clairement, le calendrier est favorable pour le « Mouloudia » afin de signer une qualification en quarts de finale. Il leur suffira de faire le plein lors des matchs à domicile et le billet sera poinçonné. Par rapport au CR Belouizdad, l’autre représentant dans cette épreuve, la route est plus dégagée. Sauf si Hachoud & cie se compliquent la vie.