La Fédération marocaine de football (FRMF) a contesté dans une lettre à la CAF l’arbitrage de la finale aller de la Ligue des champions africaine, après le match nul (1-1) du Wydad Casablanca face à l’Espérance de Tunis, samedi à Rabat.
Dans les arrêts de jeu avant la pause, un but d’Ayoub el Amloud avait été annulé par l’arbitre égyptien Ismail el Haddad pour une faute de main, après un recours à l’assistance vidéo. «Sur cette décision aberrante, il n’y a aucun critère pour annuler ce but», a critiqué la fédération marocaine, estimant que « le ballon ne touche pas directement le main ou le bras ».
Après la reprise, un penalty avait ensuite été refusé au Wydad, l’assistance vidéo ayant établi qu’un ballon litigieux avait touché l’épaule d’un défenseur de l’EST, et non sa main. Pour la FRMF, le geste du défenseur est «délibéré» pour «tenter de stopper le ballon».
«Si on annule notre but pour faute de main, accorder un penalty sur cette situation est plus évident», juge la fédération marocaine, qui demande à la Confédération africaine de football des «propositions de réparations» et des «sanctions» pour les Tunisiens.
Ce match nul conforte les Tunisiens, tenants du titre, dans leurs espoirs de rejoindre le TP Mazembe de RD Congo, l’Enyimba du Nigeria et l’Al Ahly d’Egypte au palmarès des clubs ayant remporté deux fois d’affilée la compétition de clubs phare en Afrique. Le match retour de la finale se déroulera le 31 mai dans le bouillant stade de Radès, dans la banlieue de Tunis.
Après le PSG, QSI veut racheter Leeds United
Le fonds souverain Qatar Sports Investments (QSI), propriétaire du Paris SG, cherche à s’implanter dans le championnat d’Angleterre et serait déjà entré en négociations avec les propriétaires de Leeds United (D2), révèle le Financial Times. «Qatar Sports Investments va faire son entrée dans le foot anglais et il a choisi Leeds. Le Qatar étudie la possibilité d’entrer dans le foot anglais depuis deux ans», écrit le quotidien économique et financier.
Le FT a précisé que, selon «des personnes ayant des informations de première main sur les négociations», QSI a déjà entamé des négociations avec le propriétaire italien de Leeds, Andrea Radrizzani, au cours des derniers mois. Selon le FT, les négociations ont été interrompues parce que Radrizzani voulait attendre de voir si Leeds, entraîné par le célèbre technicien argentin Marcelo Bielsa, parvenait ou non à obtenir sa promotion en Premier League. Elles ont repris depuis l’élimination du club en barrage par Derby County, début mai. Mais QSI n’est pas le seul fond d’investissement sur le coup puisque l’on parle de six investisseurs intéressés.
Comme Abou Dhabi, propriétaire de Manchester City, champion et vainqueur des Coupes d’Angleterre et de la Ligue, Doha cherche à étendre son rayonnement par l’intermédiaire du football, et va d’ailleurs organiser la Coupe du monde en 2022.