L’Entente de Sétif, deuxième représentant algérien en Ligue des champions, entamera sa phase de poules cet après-midi à partir de 15H au stade de Lubumbashi devant l’équipe congolaise du TP Mazembe.

Un match comptant pour la 1re journée de la phase de groupes dans le quatuor « B » où figurent également le MC Alger et Difaâ El Djadidi (Maroc). Cette rencontre sera dirigée par un trio composé de l’arbitre principal, Hamada Al-Mousa (Madagascar), et des deux assistants, Slimane Ameleddine (Comores) et Lionel Hussain (Madagascar).
Après son élimination de la Coupe d’Algérie cette saison et l’annihilation de tout espoir de remporter le championnat, l’équipe sétifienne n’aura donc que cette Ligue des champions pour sauver sa saison. Seulement, pour cet après-midi, la mission de l’équipe drivée désormais par Malik Zorgane en qualité de coach intérimaire, suite à la démission de Benchikha, est très difficile. Le coach compte pas moins de trois joueurs habituellement titulaires, à savoir Ziti, Rebaï et Benyaâd, qui seront out pour ce duel. Deux sont blessés et le troisième est suspendu pour ce match. Ce qui complique la tâche de Zorgane pour trouver le « onze » idéal pour ce match en déplacement. De plus, il y a lieu de noter également l’absence du gardien de but Khiri qui a décidé de boycotter ce voyage en terre congolaise pour affaire personnelle. De plus, Haddouche ne s’entraîne plus avec l’équipe et c’est ce qui gêne le plus Zorgane qui risque de ne pas compter sur lui lors de ce match.
En tous les cas, cela n’a pas empêché le coach Zorgane de tenter de trouver la meilleure formule pour bien aborder ce premier match des poules depuis la première séance d’entraînement au Congo vendredi dernier.

Snoussaoui optimiste
Le  vice-président du club de l’Aigle noir, Hassan Snoussaoui, chef de délégation à Lubumbashi, demeure optimiste en déclarant que «cette rencontre se jouera entre deux équipes qui se connaissent très  bien, vu qu’elles se sont rencontrées sept fois », a-t-il indiqué. Citant entre autres, une victoire de l’Entente de Sétif lors de la demi-finale de la Ligue des champions, en 2014, et une victoire difficilement obtenue par l’équipe des Corbeaux au stade de Lubumbashi quelques années  plutôt. « L’équipe de l’Entente ne reculera pas devant les Congolais lors de ce match, car nous irons pour arracher les trois points et renforcer nos chances de passer au prochain tour. Nous  jouerons avec un avantage réconfortant  lors des deux prochains matchs à domicile contre le MC Alger (Algérie) et  Difaâ Hassani d’El Jadida (Maroc) » a expliqué le responsable de la  délégation de l’ES Sétif. Côté préparation de l’équipe, il a indiqué : «Nous n’avons effectué aucune préparation spéciale pour ce match, tous  les joueurs sont prêts et conscients de leurs responsabilités. Avant de préciser que les deux dernières défaites encaissées au championnat par l’ESS n’auront pas d’impact négatif lors de cette compétition africaine.

Un autre challenge
Il est vrai qu’entre un match de championnat et un autre de Ligue des champions il y a une grande différence. D’ailleurs Aïboud le dit bien. « La Ligue des champions n’est pas le championnat et on doit relever le défi face à Mazembe ». Ce qui démontre la détermination des joueurs à se surpasser pour assurer un bon début dans cette compétition continentale prestigieuse.
Côté adversaire du jour, le TP Mazembe n’est plus cette équipe redoutable tant crainte d’autant que ses deux derniers résultats en play-off ne sont pas encourageants. L’équipe reste sur deux matchs nuls dont un à domicile. Et les Sétifiens se doivent donc de profiter de cette mauvaise passe de l’équipe congolaise pour tenter de ramener, ne serait-ce que le point du nul.