Cet après-midi (14h), le CR Belouizdad animera sa seconde sortie en phase de poules de Ligue des Champions CAF. Le duel contre Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud) se jouera, exceptionnellement, à Dar-es-Salem (Tanzanie). En raison des restrictions sanitaires liées au Coronavirus, les Chababistes ont été contraints de recevoir en dehors de l’Algérie. Malgré ce désavantage, la mission des Algériens sera de s’imposer devant l’actuel leader du groupe « B » dans l’espoir de prendre les commandes.

Après avoir ramené un nul (0/0) de Lubumbashi (RD Congo) face au TP Mazembe lors de la première journée, les Belouizdadis seront confrontés à des Sud-africains qui sont sortie vainqueurs de la première explication contre Al-Hilal Omdurman pour se poser à la première place du quartet. A partir de là, on devine que l’adversité à laquelle seront confrontés les gars de Laâquiba est sérieuse. En tout cas, dans une compétition de ce calibre et à ce niveau, il n’y a pas de match facile. Surtout quand on joue loin des bases. En effet, les Champions d’Algérie sortants devaient recevoir Mamelodi Sundowns en Algérie. Cependant, en raison du nouveau variant qui circule au pays de Mandela, les autorités algériennes se sont opposées à ce que cette empoignade se joue au stade 5 juillet 1962 (Alger).

Manque de compétition
A partir de là, les « Rouge et Blanc » ont fait une course contre la montre afin de pouvoir trouver une terre d’accueil pour cette empoignade. Finalement, la Tanzanie s’est montrée disposée à donner suite à cette requête étant donné que l’antre Benjamin Mkapa à Dar-es-Salem a été désigné en domiciliation alternative. Ainsi, les banlieusards d’Alger ont rallié la Tanzanie jeudi matin après un long voyage. A ce périple, s’ajoute le fait de ne pas avoir disputé de rencontres officielles depuis 15 jours pour les protégés de Franck Dumas. L’équipe a fait l’impasse sur deux journées de championnat en plus de voir cette explication continentale, programmée pour le 23 du mois en cours dans un premier temps, décalée. C’est pour cela que le staff technique a décidé d’organiser une opposition face à l’équipe réserve (U21) mardi dernier qui s’est soldée par une victoire 6 buts à 4.

Retrouver la dynamique du succès
A propos du manque de compétition, le milieu de terrain Zakaria Draoui « ne pense pas que cela soit désavantageux pour nous. Il fait savoir qu’on a enchaîné plusieurs rencontres. D’ailleurs, le groupe a souffert de beaucoup de blessures. Le report de cette rencontre nous a été bénéfique dans le sens où nous avons pu souffler et récupérer certains joueurs blessés.» L’entraîneur du CRB pourra par exemple compter sur l’apport de Belahouel qui a récemment quitté l’infirmerie.
Dumas ne se met pas de pression pour ce qui est de l’avenir dans cette épreuve de la CAF. « On est les petits poucets de ce groupe-là. On a tout à gagner et rien à perdre », a indiqué l’ancien coach de la JS Kabylie qui n’a pas concédé le moindre revers depuis l’entame de cet exercice toutes compétitions confondues. Néanmoins, ses troupes n’ont remporté que 2 des 6 derniers tests. Il s’agit donc de faire remonter le régime contre Mamelodi. Et cela passe inévitablement par une victoire qui fera du bien au moral et sur le plan comptable. n