La 20e journée de Ligue 2 algérienne de football, programmée pour aujourd’hui, se présente sur fond de tension en raison de la menace des clubs, empêtrés dans le sempiternel problème financier, de la boycotter «pour faire entendre leur voix». Réunis mercredi à Alger, 14 clubs sur les 16 de la Ligue 2 ont décidé de boycotter la 20e journée comme première étape afin de sensibiliser les pouvoirs publics sur la «gravité de la situation». Toutefois, la Fédération algérienne de football et la Ligue de football professionnel ont maintenu jeudi la 20e journée à sa date initiale, allant même jusqu’à menacer les éventuels boycotteurs de «défaite sur tapis vert et défalcation de trois points».
Le WAT sur du velours
Pour revenir au football action, cette 20e journée s’annonce à l’avantage du dauphin WA Tlemcen, qui en cas de victoire dans le grand derby de l’Ouest face à l’ASM Oran, pourrait rejoindre le leader, l’Olympique Médéa, surtout que ce dernier risque de laisser des plumes lors de son déplacement chez le DRB Tadjenanet.
Ce derby se déroulera au stade Habib-Bouakeul d’Oran certes, mais la balance pourrait basculer en faveur du WAT, car les données d’avant-match le présentent comme favori pour la victoire, à commencer par la meilleure santé qu’il affiche par rapport aux Asémites. En effet, si les «Zianides» restent sur une éclatante victoire à domicile contre le DRB Tadjenanet (4-0), l’ASMO, elle, a essuyé une débâcle (6-0) chez l’Amel Boussaâda. Le fait que l’ASMO soit sanctionnée d’un huis clos à l’occasion de ce derby devrait faire encore plus les affaires du WAT. De son côté, l’OM s’attend à être soumise à rude épreuve chez le DRBT, surtout que ce dernier voudra se racheter de sa dernière raclée à Tlemcen.
Bataille pour l’accession
Autres matchs intéressants qui vaudront probablement le détour, le choc des extrêmes JSM Skikda – JSM Béjaïa, entre le 4e qui reçoit le 13e, ainsi que AS Khroub – RC Arbaâ pour l’accession. Autre match à se dérouler devant des gradins vides, le duel USM Annaba – MC El Eulma, en raison du huis clos qui pèse sur le club hôte et qui devrait arranger sensiblement les affaires des Eulmis, car le chaud public du 19-Mai-1956 a souvent contribué aux performances annabies. De son côté, la lanterne rouge USM El Harrach se verra offrir une belle opportunité d’entamer une sortie de la zone de turbulences, en accueillant un autre club en difficulté, l’OM Arzew (11e).
Un éventuel succès permettrait aux «Jaune et Noir» de recoller un peu à l’avant-dernier, le MO Béjaïa, surtout que ce dernier accueillera un gros morceau, en l’occurrence le RC Relizane (5e).
Enfin, l’Amel Boussaâda, qui s’est donné un gros bol d’air en atomisant l’ASMO (6-0) au cours de la précédente journée, se déplacera chez le MC Saïda, qui lui reste sur un bon nul chez la JSM Béjaïa (2-2). Un match relativement indécis qui devrait se jouer sur des détails.n