Le président du Paradou AC, Kheireddine Zetchi, estime que son équipe a déjà posé «un pas et demi» en Ligue Une algérienne de football après avoir réussi à dominer copieusement son championnat où elle compte 11 points d’avance sur son nouveau dauphin l’US Biskra après sa victoire (1-0) chez la lanterne rouge, le RC Arba vendredi dans le cadre de la 20e journée.

«Nous sommes tout proches de réaliser notre objectif qui est d’accéder en Ligue 1 la saison prochaine. Il nous reste encore 11 matchs à jouer pendant lesquels on doit engranger le maximum de points pour prouver qu’on mérite amplement notre place de leader», a déclaré Zetchi à l’APS. L’effectif du PAC, composé dans sa majorité des joueurs issus de l’Académie de football du club créée en 2007, fait cavalier seul dans la Ligue 2 malgré la présence dans ce palier de 14 équipes ayant déjà joué dans la cour des grands algérienne. La formation algéroise, qui compte un match en moins à disputer sur le terrain du MC El Eulma, détient également une avance de 15 unités sur le quatrième, l’USM Blida, sachant que les trois premiers à l’issue de la saison accèderont parmi l’élite. «Il est vrai que nous aurons besoin de trois ou quatre victoires pour assurer notre montée, mais les joueurs devront rester concentrés sur leur sujet. Je ne veux pas qu’ils refassent le même match que face au RCA», a encore averti Zetchi qui n’a pas du tout apprécié le rendement des siens contre ‘’Ezzarga’’ lorsqu’ils sont passés à côté d’une deuxième défaite de la saison. Le CA Bordj Bou Arréridj cale, l’entraîneur Bira sur le départ Pour sa part, le CA Bordj Bou Arréridj a concédé vendredi sa deuxième défaite de rang, cette fois-ci sur le terrain de l’A Bousaâda (1-0), lui valant d’être reléguée à la sixième place au classement en plus d’un imminent départ de son entraineur Abdelkrim Bira. Le CABBA avait pourtant réussi une ascension fulgurante depuis l’arrivée de Bira à la barre technique au milieu de la phase aller, ce qui lui a permis de se relancer dans la course à la montée. Les gars des ‘’Bibans’’ se sont également offert le luxe de se qualifier aux quarts de finale de la Coupe d’Algérie où ils vont en découdre avec le CR Belouizdad (Ligue 1) à Alger. Tout baignait donc pour le CABBA avant que le club ne plonge soudainement dans la crise. Pour cause, la défaite concédée à domicile dans les dernières minutes du match face à l’ASM Oran (2-1) pour le compte de la 19e journée. Cette défaite a eu de lourdes conséquences sur l’équipe et les joueurs qui ont même failli être lynchés par des «pseudo-supporters», regrettait l’entraîneur Bira qui a évoqué, ce jour-là déjà, sa démission. Mais ça ne devrait être que partie remise, étant donné que Bira a laissé entendre à ses joueurs, à l’issue du match de Bousaâda, qu’il était sur le départ, apprend-on de l’entourage du club. Le CABBA n’a pourtant pas encore perdu toutes ses chances dans la course à la montée. Quatre points seulement les séparent du troisième au classement, la JSM Béjaia, sachant que les trois premiers à l’issue de l’exercice accéderont en Ligue 1.