Le co-leader du championnat de Ligue 2 de football, le WA Tlemcen, risque de laisser des plumes chez l’AS Khroub, ce dont pourrait profiter l’Olympique Médéa avec lequel il partage la 1re place, alors que le duo du bas du tableau, le MO Béjaïa et l’USM Harrach, appréhende grandement sa sortie à l’occasion de la 17e journée, aujourd’hui. L’OM (1er – 32 points), sorti indemne de sa visite à El-Harrach (1-1), accueille au stade Imam-Lyes la valeureuse formation de l’USM Annaba (6e – 24 pts) dans une rencontre qui promet du spectacle entre deux équipes pratiquant un football plaisant. Les Annabis, battus au match aller (1-3), veulent prendre leur revanche, mais auront du mal à résister aux hommes de Chérif Hadjar, décidés à assurer au plus vite leur retour parmi l’élite.
Ce n’est pas le cas pour son compagnon de classement, le WAT, qui devra se déplacer de l’Ouest à l’Est pour y affronter l’ASK (9e – 20 pts), qui pense beaucoup plus à assurer son maintien qu’à viser autre chose. Les camarades de Belatrèche, auteur d’un doublé lors de la victoire (4-0) devant la JSM Béjaïa, sont conscients de la difficulté de la tâche qui les attend chez les Khroubis, difficiles à manier à domicile et qui n’ont concédé qu’une courte défaite (1-0) à Tlemcen.

RC Relizane – JSM Skikda : le choc
Le choc de cette 17e journée a pour théâtre le stade de Relizane où le RCR (3e – 27 pts) attend la visite d’une équipe de la JSM Skikda (5e – 26 pts) invaincue depuis quatre journées et auteur d’une remontée spectaculaire au classement général, comme l’indique sa dernière  victoire devant le RC Arbaâ (2-0). Cette empoignade entre clubs du haut du tableau sera très attendue, dans la mesure où elle fixera les chances des deux équipes dans la course vers l’accession en Ligue 1.
Le RCA (3e – 27 pts), l’autre grand favori pour la montée qui concernera cette saison quatre clubs, sera peut-être le grand bénéficiaire de cette journée, à la seule condition de l’emporter sur son terrain, devant la lanterne rouge, l’USMH (16e – 12 pts).
Les hommes de Bouhellal comptent exploiter une éventuelle défaillance du peloton de tête pour faire le «break». En revanche, un nouveau faux-pas des Harrachis pourrait précipiter leur descente au palier inférieur.
Deux matches entre mal-classés sont programmés respectivement à Tadjenanet et Béjaïa. Le DRBT (12e – 18e pts), ex-pensionnaire de l’élite, continue de suer sang et eau pour s’extirper de la «zone rouge». Son adversaire du jour n’est autre que le MOB (14e – 17 pts) qui patauge également dans les profondeurs du classement depuis l’entame de la saison.
Les «Crabes» n’ont engrangé qu’un petit point lors de leurs cinq dernières sorties. Le match de Tadjenanet sera donc à «six points» pour ces deux équipes habituées à évoluer à un meilleur niveau.

Derby à l’Ouest
L’autre club bougiote, la JSMB (15e – 14 pts) n’aura plus droit à l’erreur en recevant au stade de l’Unité maghrébine, l’Amel Boussaâda (9e – 20 pts). Les hommes du nouvel entraîneur Saïd Hammouche, qui ont boycotté cette semaine les entraînements pour non-régularisation de leur  situation financière, sont condamnés à l’emporter devant leur public s’ils veulent avoir des jours meilleurs. Un derby oranais attire l’attention, celui qui oppose à Arzew, l’OMA (12e, 18 pts) à l’ASM Oran (7e – 23 pts).
Les deux «teams» ont des objectifs opposés : l’OMA n’est pas encore sauvée de la relégation, alors qu»El-Djamîia» est toujours en course pour la montée. Le dernier match au programme de cette deux équipes du milieu du tableau, à savoir le MCEE (8e – 21 pts) et le MC Saïda (9e – 20 pts), qui devraient évoluer sans pression, avec l’objectif de glaner les trois points afin de s’offrir une bouffée d’oxygène.n