Deux grands clubs, une grosse affiche et de gros enjeux. Relativement distincts. D’un côté, il y a la JS Kabylie, relégable avec 23 points, qui lutte pour le maintien. De l’autre, le MC Alger (3e, 40 points) qui est devant une opportunité inouïe pour augmenter ses chances de décrocher le doublé (Coupe – Championnat). Cet après-midi (16h00)

, au stade 1er-Novembre 1954 à Tizi, pour les « Canaris » et les « Mouloudéens » ça sera un important tournant de la saison. Le partage de points n’arrangera aucun des deux sigles même si les Tizi-Ouzéens ne cracheraient pas sur n’importe quel acquis vu leur posture. Chaque unité récoltée risque de compter pour les « Lions du Djurdjura » qui ont un véritable joker en main pour s’éloigner du spectre de la descente. Faire du bluff n’est pas possible parce qu’ils auront la meilleure formation algérienne depuis le début de la phase « retour » de la Ligue 1 Mobilis avec un bilan de cinq victoires pour deux nuls et une défaite. La seule faiblesse à exploiter serait le fait que le «Doyen » n’est pas vraiment en réussite à l’extérieur bien qu’il ait réussi à aller chercher un succès (1/2) à Sétif face à l’Entente  le 20 janvier dernier. L’unique en cette deuxième moitié de l’exercice. Exploitable ? Rien n’est moins sûr puisque la JSK n’est pas intraitable dans son antre bien qu’elle reste sur un succès contre l’USM Bel-Abbès (2/1) et un total de 4 rencontres sans défaite devant leurs inconditionnels. Problème, les coéquipiers de Mehdi Benaldjia ont laissé 6 unités filer sur les 12 dernières possibles car ils ont été tenus trois fois en échec : le MC Oran (3/3), l’USM Blida (1/1) et le NA Hussein-Dey (1/1).

Sortir les extincteurs pour un « Doyen » en feu

Par ailleurs, dans le camp adverse, les Algérois présentent des atouts offensifs suffisants pour laisser croire à un exploit en Kabylie. Les poulains de Bernard Casoni ont toujours marqué lors des quatre dernières rencontres en Ligue 1 Mobilis.
Hichem Nekkach & cie ont trouvé la faille en 13 occasions alors que leurs filets ont tremblé à trois reprises seulement. Face à la 3e plus mauvaise défense du championnat (31 buts concédés), il y a de fortes chances de voir le ballon aller au fond de la cage du portier Malik Asselah. Cette éventualité devient plus crédible lorsqu’on sait que le CS Constantine, leader de la Ligue 1 Mobilis, et le MC Oran, son dauphin, ont pris 4 et 3 buts de la part des Mouloudéens. C’est pour dire que la troupe à Youcef Bouzidi est réellement en danger pour ce rendez-vous vital.
Le driver tizi-ouzéen ne fait pas vraiment attention à tous ces chiffres. «Honnêtement, je ne m’intéresse pas à la situation de l’adversaire beaucoup plus que je suis concentré sur mon équipe. Tout ce que je sais, c’est que ce mardi on doit à tout prix battre le MCA pour améliorer notre position au classement, le reste importe peu», a estimé Bouzidi. Côté «Vert et Rouge », les choses sont claires : «On sait que pour jouer le titre, on n’a pas le choix, il faut gagner au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou », prévoit le capitaine Abderrahmane Hachoud. C’est un duel à quitte ou double. Pour tout le monde. M.T.