Les dirigeants jugent sévère  la sanctionLe MC Oran terminera la saison 2017-2018 sans son public après la sanction de quatre matchs à huis clos, dont deux avec sursis, que lui a infligé hier la commission de discipline de la Ligue de football professionnel  (LFP).

Cette sanction intervient quelques jours après les incidents ayant émaillé le match des Oranais contre le CR Belouizdad au stade Ahmed-Zabana d’Oran, arrêté à la 81ème minute suite à l’envahissement du terrain par des supporteurs du club local et jets de projectiles sur le terrain.Le Mouloudia était mené au score (2-0) lorsque l’arbitre a mis fin prématurément aux débats. L’équipe a également perdu le match en question par pénalités. Du coup, les Rouge et Blanc, qui aspirent toujours à terminer le championnat sur le podium, eux qui occupent actuellement la troisième place au classement, vont devoir se passer du soutien de leurs supporters lors des deux derniers matchs de la saison qui leur restent à disputer au stade Ahmed-Zabana.Il s’agit des rencontres face au leader, le CS Constantine, dans le cadre de la 27e journée, ainsi que contre la JS Kabylie, qui lutte pour son maintien, pour le compte de la 30e et dernière journée. La direction du MCO, par la voix de son secrétaire général, Toufik Belahcen a jugé sévère cette sanction, d’autant que les supporters qui ont pénétré sur le terrain se comptaient sur les doigts d’une main, selon ses dires.Dans son verdict publié mardi sur son site officiel, la LFP a également précisé qu’une plainte a été déposée par les officiels du match au commissariat d’Oran pour vol de tous leurs objets personnels aux vestiaires du stade Zabana, ajoutant que le vol est un délit qui touche à l’ordre public et qui ne peut être qualifié que par les juridictions compétentes et qu’on ne peut déroger aux lois qui intéressent l’ordre public. Lors de la prochaine journée (26e), le MCO rendra visite vendredi à Médéa pour affronter l’Olympique local qui n’a toujours pas assuré son maintien en Ligue 1.