Cette fois, les jeux semblent quasiment faits pour ce qui est du titre de champion d’Algérie.
Le CS Constantine, qui a remporté une précieuse victoire (2/1) vendredi lors de la réception de l’USM Alger pour le compte de la 26e journée du championnat d’Algérie de football, compte désormais six longueurs d’avance sur le MC Alger, le plus proche poursuivant. Les Constantinois sont à quatre matchs du bonheur et leur second sacre dans l’histoire après celui de 1997.

L’excitation est telle que Tarek Arama, manager général du CS Constantine, voit déjà son équipe soulever le bouclier de la Ligue 1 Mobilis même s’il n’y a rien d’officiel. « Je suis très heureux et content de cette victoire acquise face à une très bonne équipe de l’USM Alger qui nous a posé beaucoup de problèmes. Je félicite les joueurs, le staff technique et les Sanafir pour cette victoire qui nous permet de renouer avec les titres. Ce succès est celui du titre. C’est terminé, on est champions et on fêtera comme il se doit cette consécration avec notre public en fin de saison !» a-t-il anticipé. En effet, la défaite du dauphin, le MC Alger en l’occurrence, a enlevé la pression terrible qui était sur les épaules des «Clubistes». Elle était telle que leurs supporters avaient peur que Bencherifa & Cie craquent sachant qu’ils ont livré une phase retour très poussive avec 5 victoires seulement en 11 rencontres. Très peu pour mettre toutes les chances de leur côté afin de s’assurer une place sur le trône du « sport roi » Dz.
Si Arama s’est un peu (disons même « trop ») enflammé, l’entraîneur adjoint Arab, était plus mesuré sachant qu’il reste des points à grappiller pour passer de l’officieux au définitif. «Il est vrai qu’on n’a pas bien joué face à l’USMA, mais je crois que cela est du à la terrible pression qui était sur les épaules des joueurs car ils étaient dans l’obligation de gagner pour consolider la place du club à la tête du classement général du championnat.
On ne retient que la victoire qui va nous permettre de préparer le prochain match face au MCO avec un moral gonflé à bloc », a réagi le bras droit d’Abdelkader Amrani, chef de la barre technique de la formation des ponts suspendus.

Belameiri, le but qui change tout
Après avoir lâché 5 points lors des deux dernières rencontres face à l’O Médéa et la JS Saoura, le team de l’antique Cirta a renoué avec la victoire. Comme un symbole, c’était le «goleador» Mohamed Lamine Abid qui avait permis à son équipe de revenir dans la partie en obligeant Cherifi à marquer contre son camp à la 53e minute. Soit deux minutes seulement après que Derfalou ait ouvert le score pour les Usmistes deux minutes plus tôt seulement. Ce dernier profite de cette réalisation pour recoller au classement des buteurs et partager la première place avec le buteur maison du CSC qui compte 14 pions. Toutefois, le vrai salut est venu de Belameiri dans le temps additionnel (90’+4). Un but qui pèse lourd signé un joueur très léger sur le plan disciplinaire car il a souvent été recadré pour ce qui est du comportemental (absences aux entraînements notamment). Vendredi, le CS Constantine a, c’est presque une certitude, mis une main sur ce qui sera le second trophée de son histoire après le championnat décroché il y a 21 ans. Une longue attente qui devrait prendre fin prochainement. Pour cela, il faudra potentiellement prendre 7 points sur les 12 qui restent encore en jeu en considérant que le dauphin ne fasse pas de faux pas lors des 3 prochaines journées. Le règlement prévoit de prendre en compte le résultat de confrontations directes entre les deux clubs exæquo comme deuxième critère pour consacrer le champion. Sachant que le Mouloudia a atomisé les «Sanafir» 3 buts à 0 au match retour après avoir perdu 1 à 0 à l’aller. En tout cas, la marge d’erreur est conséquente avec ces 6 longueurs sachant que Yacine Bezzaz et consorts reçoivent par deux fois et se rendront à Oran pour défier le Mouloudia local la semaine prochaine. Aussi, il y aura un déplacement chez l’USM Blida pour le compte du 29e round. Les Blidéens qui devraient être relégués d’ici-là. Tout indique que Ouled Sidi Rached filent tout droit vers une deuxième consécration.