Au bout de la 22e journée et pour la première fois dans l’exercice 2018-2019, le CR Belouizdad est parvenu à quitter la zone rouge. En s’imposant 2 buts à 1 lors de la réception de la JS Kabylie hier  au stade 20-Août 1955, le «Chabab» a confirmé sa bonne forme depuis le début de la phase «retour»  en Ligue 1 Mobilis. La venue de Amrani à la tête de la barre technique semble avoir remis sur rails les «Rouge et Blanc», qui font le plein pour la troisième fois de rang dans le challenge national, .

Les deux clubs ont deux objectifs diamétralement opposés. D’un coté, la JS Kabylie, qui joue les premiers rôles. De l’autre, le CR Belouizdad qui veut se sauver. Hier, les deux clubs se sont affrontés avec la même intention : s’imposer pour ajouter de nouveaux points à leurs cagnottes respectives.
Le président des «Canaris», Chérif Mellal, l’avait annoncé avant ce déplacement à Alger : «Il est vrai que nous n’avons pu gagner lors des trois derniers matchs mais nous avons quand même fourni beaucoup
d’efforts.
Les joueurs ne sont pas à blâmer, ils se donnent à fond, tout le monde est conscient. Je me suis réuni avec eux, je leur ai demandé de se racheter, seule la victoire nous intéresse face au CRB. Nous irons au 20-Août avec la ferme intention de gagner. J’espère qu’on sera au rendez-vous.»
Les Kabyles voulaient donc infliger la première défaite aux «Chababistes», revenus en forme depuis quelque temps, sous la houlette de Abdelkader Amrani arrivé sur le banc à la mi-décembre.
Un bilan de 3 nuls et 5 victoires dont les 3 de rangs sur lesquelles restaient ses poulains Coupe d’Algérie et championnat confondus.
Les «Canaris» dégarnis
Contre les «Lions du Djurdjura», les Belouizdadis n’ont pas fait l’entame idéale en voyant Nessakh marquer contre son camp au bout de 6 minutes de jeu. Mais les Belcourtois ont su trouver les ressources physiques et mentales pour revenir dans cette partie face au dauphin de l’USM Alger, leader de la hiérarchie footballistique du pays. Les «gars de Laâquiba» sont parvenus à niveler la marque grâce au même Nessakh juste avant la pause (45’+3).
Les pendules remises à l’heure, les coéquipiers de Amir Saâyoud, cherchaient à prendre l’avantage. Au retour des vestiaires, les banlieusards d’Alger ont multiplié les assauts face à des Tizi-Ouzéens acculés dans leur camp et très peu inspirés.
A force de pousser, ils ont réussi à faire trembler les filets de Salhi, auteur d’une sortie aérienne ratée, par l’intermédiaire de Djerrar, ancien de la JSK et formé par le team de Belcourt.
Une deuxième réalisation qui permet au CRB de quitter la zone du danger et se hisser à la 12e place avec
22 unités alors que leurs adversaires du jour restent à la 2e marche avec 37 unités et sont désormais sous
la menace du Paradou AC (3e, 36 points). Pour sa part, l’USMA (1er, 45 points), partie faire un nul (0/0) chez la menacée l’AS Aïn M’lila, prend une autre longueur d’avance sur la troupe à Frank Dumas qui voit le titre s’éloigner. n