Le NA Hussein Dey a confirmé son statut de «bête noire» du CR Belouizdad en dominant cet éternel rival (2-0, mi-temps 0-0) en match derby disputé samedi au stade du 20-Août, pour le compte de la 14e journée de Ligue 1 Mobilis de football, ayant vu l’US Biskra engranger un peu plus tôt dans l’après-midi trois précieux points dans la course au maintien, après sa victoire (2-1)

contre l’USM Bel-Abbès. Les Sang et Or avaient prudemment démarré ce match, en se découvrant très rarement. Ce n’est qu’en deuxième mi-temps qu’ils ont mis «le turbo», ouvrant les score par Brahimi (53’) avant de doubler la mise par le fraîchement incorporé Khacef (69’). Une importante victoire pour le Nasria qui, outre le prestige et la fierté de remporter ce derby, se hisse à la 7e place du classement général, qu’il partage avec son adversaire du jour et le Paradou AC, avec 18 points.
Un succès qui devrait conforter même le coach Billel Dziri dans son poste, car la direction du NAHD avait conditionné son maintien jusqu’à la fin  de la saison par la réussite de bons résultats dans ce qui reste de la phase aller.

L’US Biskra respire

Un peu plus tôt dans l’après-midi, l’US Biskra avait engrangé trois précieux points dans la course au maintien, après sa victoire contre l’USM Bel-Abbès (2-1) et revient à une longueur du DRB Tadjenanet, le premier club non relégable, qui occupe actuellement la 13e place, avec 14 unités. Les Zibans, qui jouaient sans public en raison du huis clos, s’étaient faits un peu peur, car après l’ouverture du score par Berbèche (3’), les visiteurs avaient réussi à égaliser par Khali (13’). Mais à force d’insister, ils ont réussi à reprendre l’avantage à la 70’, grâce à Chaouti. La veille, le CS Constantine s’est assuré le titre symbolique de champion d’hiver, malgré le nul (1-1), concédé à domicile face à la lanterne rouge, l’USM Blida.
D’une redoutable efficacité depuis l’entame de la saison, y compris face aux ténors de la Ligue 1 Mobilis, l’attaque des Sanafir a, en effet, marqué le pas face au dernier du classement, ne marquant qu’un seul but par l’ex-Belouizdadi, Boubekeur Rebbih (27’), et auquel avait répondu le Blidéen Aouameri à la 72’.

L’ES Sétif toujours dans le coup

De son côté, l’Entente de Sétif s’est emparée seule de la 3e marche du podium, en dominant le DRB Tadjenanet (2-0), en relançant par la même occasion dans la course au titre, puisqu’elle revient à seulement deux longueurs du dauphin, la JS Saoura, battue de son côté chez le MC Oran, sur un but de Saïd (25’).
Le «Clasico» entre l’USM Alger et la JS Kabylie n’a pas atteint le sommet, comme à l’accoutumée, et s’est soldé par un nul vierge qui n’arrange aucune des deux équipes, car les Rouge et Noir restent scotchés à la 6e place, avec 20 points, tout comme les Canaris qui conservent leur 11e place, qu’ils partagent avec l’Olympique de Médéa, avec 16 points chacun. Si l’OM a pu rejoindre la JSK à cette place, c’est parce qu’il a gagné aussi au cours de cette 14e journée, en battant difficilement le Paradou AC, grâce à une réalisation unique, signée Bouabdallah à la 71e minute.
Les débats de cette 14e journée avaient démarré jeudi, par un derby algérois entre le MC Alger et l’USM El Harrach, ayant tourné à l’avantage du «Doyen», vainqueur (2-0), grâce à Hachoud (64’) et Bendebka (65’). Un précieux succès pour le MCA, car il lui permet de se hisser à la 4e place avec 22 points au moment où l’USMH reste scotchée à l’avant-dernière place, avec seulement neuf unités au compteur, et se voit ainsi de plus en plus menacée de relégation.