La 91e opposition en championnat entre le MC Alger et l’USM Alger sera essentielle pour les deux formations de la capitale qui sont en pleine convalescence. Usmistes (7es, 27 points) et Mouloudéens (12es, 21 points) n’ont pas eu un parcours parfait en championnat. A partir de là, remporter ce duel revêt, rivalité oblige, une importance sur le plan mathématique, mais aussi pour l’ascendant psychologique.

Par Mohamed Touileb
Les deux entraîneurs savent que ce derby peut conforter ou fragiliser leur cote auprès de leurs supporters. Abdelkader Amrani n’emballe pas vraiment les « Chnaoua » depuis sa désignation à la place de Nabil Neghiz. Avec un bilan de 4 nuls, 2 victoires et une défaite, l’ancien coach du CS Constantine a pu compter sur un regain de forme en Ligue des Champions CAF, où le « Doyen » est en ballotage très favorable, pour avoir un peu de quiétude.

7 matchs sans victoire pour le « Doyen »
Toutefois, il y a aussi le challenge national où le « Mouloudia » doit se porter mieux pour basculer dans la première partie du tableau. Ayant disputé 14 rencontres seulement après 19 journées, les camarades de Samy Frioui pointent à 12 longueurs du leader l’ES Sétif qui compile 33 unités avec une rencontre jouée en plus. En considérant cela, on comprend que les « Vert et Rouge » ne sont pas dans le coup pour disputer la couronne de champion. Et s’ils veulent ne pas voir les équipes de tête prendre le large, ils sont dans l’obligation de s’imposer contre les Unionistes au stade 5 juillet 1962 (Alger). Surtout après avoir laissé filer 2 précieux points face au NA Hussein-Dey il y a 5 jours enchaînant un 7e match sans victoire dans l’élite nationale.
De leur côté, les « gars de Soustara » se portent un peu mieux depuis l’arrivée de Mounir Zeghdoud à la tête de la barre technique en remplacement de Thierry Froger. En gagnant 3 de leurs 4 dernières sorties dans cette compétition, les Usmistes ont pu se rapprocher du podium qui n’est plus qu’à 6 longueurs. C’est pour dire que décrocher la moisson complète dans ce derby relancera Hamza Koudri & cie dans l’épreuve.

Test de facultés pour Zeghdoud
Aussi, cela permettrait à Zeghdoud de confirmer qu’il a les épaules et les capacités de driver les « Rouge et Noir » pour le restant de la saison. On rappellera que la direction de Serport a déjà procédé à 2 changements de coachs depuis l’entame de l’exercice. François Ciccolini avait sauté au bout d’un match et la défaite de Supercoupe contre le CR Belouizdad. Par la suite, Bouziane Benaraibi, son adjoint, avait assuré l’intérim avant que Froger ne prenne le relais et soit remercié au bout de 12 tests. Ce bal des entraîneurs montre, si besoin, que le banc de la barre technique de l’Ittihad a des allures de siège éjectable par excellence. C’est pour cela que Zeghdoud devra éviter le maximum de turbulences pour ne pas être propulsé en dehors du cockpit. Et cela passera par la réalisation d’un bon résultat demain soir au temple olympique. Dans les derbies, la devise est simple : quand on ne sait pas comment gagner, il faut essayer de ne pas perdre. In fine, notons que deux autres rencontres de mise à jour se déroulent aujourd’hui. Il s’agit du choc entre la JS Saoura et l’ES Sétif (15h) et l’explication JS Kabylie – CS Constantine (15h). Les Saouris et Sétifiens chercheront à consolider leurs places devant alors que les « Canaris » (6es, 28 points), invaincus depuis 6 rounds (4 succès et 2 nuls) auront l’opportunité de confirmer leur retour en forme.

Programme de mise à jour :
USM Alger – MC Alger (20h30)
JS Saoura – ES Sétif (15h)
JS Kabylie – CS Constantine (15h)