Pour la reprise du championnat, le leader ne s’est pas raté. Le CR Belouizdad a démarré la phase « retour » sur les chapeaux de roues en étrillant le CA Bordj Bou Arréridj sur le score net et sans bavure de 4 buts à 0. L’entraîneur Franck Dumas ne pouvait pas rêver de meilleure entame sur le banc des Belcourtois qui prennent, grâce à cette performance, 5 longueurs sur le MC Alger (2e, 27 points), son poursuivant direct.

«C’est certain, le match n’était pas facile, connaissant l’adversaire et les joueurs de cette équipe bordjienne. On a eu de la réussite en inscrivant tôt le premier but de la rencontre. Après on inscrit le 2e qui nous a permis de faire le break et gérer le match. Mes joueurs ont donné le meilleur sur le terrain », c’était la réaction de Dumas au sortir d’une démonstration au stade du 20 août 1955 (Ruisseau). Une prestation qui a réjoui les supporters de la formation belouizdadie. Surtout qu’elle permet de renouer avec le succès à domicile sachant que la dernière sortie sur ces lieux en Ligue 1 s’était soldée par un score de parité avec le MC Oran (1/1). Les « Chababistes » ont semblé trop forts pour des Ahlaouis dépassés par l’entame rapide des locaux. D’ailleurs, le coach Moez Bouakaz, qui a remplacé son homologue du jour sur le banc du CABBA, l’a reconnu : « On a mal entamé le match. Cueillis à froid avec ce premier but qu’on a encaissé à la 5e minute, après on encaisse un autre à la 16e. C’était difficile de revenir par la suite. L’initiative était du côté d’une valeureuse équipe du CRB qui a joué à l’aise chez elle aujourd’hui. On termine la première période avec ce retard de 3-0. C’était presque impossible de revenir dans ce match. On n’a rien pu faire et on doit vite oublier ce match et se concentrer sur l’avenir.»
Du chemin à faire
Pour le technicien tuniso-suisse, « le CRB a montré pourquoi il est leader par sa prestation.» Un témoignage qui prouve que les « Rouge et Blanc » assument complètement leur statut. Ils ambitionnent d’accrocher le maximum d’unités pour finir la compétition à la première place. Le chemin reste encore long et Dumas n’a pas manqué de le souligner : « on a réussi une bonne première victoire et il reste encore 42 pts en jeu qu’il faut aller chercher.» 
Quatorze autres sorties à négocier et une marge de manœuvre de 5 longueurs. Ce n’est pas conséquent mais les coéquipiers d’Adel Djerrar, double buteur avant-hier, ont un joker et le destin entre les pieds.
Dans trois jours, ils seront en appel chez le NC Magra premier non-relégable. Un déplacement qui s’annonce délicat chez un adversaire menacé de la rétrogradation. Le risque de lâcher du lest là-bas reste significatif.
Mais ce sont les points rapportés de l’extérieur qui vont peser dans le décompte final. Pour un team qui n’a encaissé que 2 buts lors des 6 derniers tests pour 10 marqués, le potentiel pour réussir les examens difficiles est là. Reste à confirmer sur le rectangle vert.n