Deux points d’avance sur le dauphin ES Sétif (61 points) et un match en retard à jouer, le CR Belouizdad a de quoi consolider son leadership et avoir une sacrée marge de manœuvre pour succéder à lui-même au palmarès du championnat. A 5 journées de la fin, le Chabab a confirmé ses intentions pour préserver son bien. La victoire, décrochée dans les ultimes secondes de la partie lors de la réception du NC Magra, vient le confirmer.

Par Mohamed Touileb
Le penalty manqué par Amir Saâyoud, habituel sauveur et homme fort ces derniers mots, à la 88e minute aurait pu peser d’une manière très conséquente dans la course au titre. Heureusement que le collectif a prévalu sur l’apport individuel cette fois avec un défenseur qui s’est mué en buteur pour offrir les trois points, ô combien précieux, au « Chabab ». Chamseddine Nessakh, le latéral gauche, a catapulté le ballon au fond des filets à la 90’+5.

Chassé-croisé devant
Cette réalisation pourrait peser gros dans le décompte final pour l’attribution du bouclier de champion. La défaite (2-1) concédée il y 8 jours chez le WA Tlemcen a été vite digérée. Les Belouizdadis avaient besoin de reprendre la marche en avant et ils ont pu repasser devant les Sétifiens qui avaient repris les commandes de Ligue 1 profitant du revers des gars de Laâquiba chez les Tlemceniens. La rencontre contre le Nadjm, qui lutte pour la survie, n’était pas facile. Pendant longtemps, les Chababistes ont buté sur une défense bien regroupée et décidée à ne pas plier avant que Nessakh ne fasse sauter le verrou. La rencontre était loin d’être gagnée d’avance malgré la posture de l’adversaire.

« Le groupe veut arriver à l’objectif »
L’entraîneur assistant des « Rouge et Blanc », Karim Bensalem Sebaï, reconnaît que la partie était « difficile. C’est même plus dur que d’affronter un concurrent direct pour le titre. Chaque point devient précieux dans cette ligne droite. Surtout que les écarts sont serrés. Pour un petit point tu peux te retrouver devant ou derrière. On s’attendait à ce scénario avec une équipe adverse très repliée. C’était la même équipe qui nous avait sortis de la Coupe de la Ligue. Certes, c’était aux tirs au but mais on s’était fait éliminer. Pour cela il fallait être sérieux ».
Le technicien tunisien, qui assiste le Serbe Zoran Manojlovic, a aussi loué « la générosité des joueurs qui se sont dépensés jusqu’à la dernière minute en montrant beaucoup de générosité, de rage de vaincre et d’efforts physiques. Cela montre que le groupe veut arriver à l’objectif. » Le but sera bien évidemment de décrocher le titre pour la seconde année de suite. Il reste 6 tests à passer (en comptant la rencontre de mise à jour). Le destin est entre les pieds de Zakaria Draoui et consorts. La prochaine étape sera la réception de CA Bordj Bou Arréridj dans 2 jours puis la JS Kabylie le 30 du mois en cours. En faisant le plein lors de ces deux sorties, le CRB pourrait être certain de finir dans les deux premiers et s’assurer une place en Ligue des Champions CAF. n