Le week-end footballistique et la 26e journée de la Ligue 1 Mobilis ont donné lieu à un changement dans le « top 3 ». Si les deux équipes de tête, à savoir le CS Constantine (leader) et le MC Alger (dauphin), n’ont pas bougé de leurs places, le NA Hussein Dey est venu supplanter le MC Oran et fermer le podium.

Une opération que les Nahdistes doivent, en partie, à leur formidable succès (1/2)  lors du mini-derby contre le Mouloudia, mais pas que. La superbe remontée au classement est un travail de longue haleine d’une équipe qui ne finit plus de surprendre.
Retour sur une belle résurrection.
De menacée par la relégation lors de la première moitié de saison à une équipe qui joue les premiers rôles en fin d’exercice, le « Nasria » a fait passer ses supporters par tous les états. Il faut dire que personne ne l’attendait à ce niveau du classement, mais la longue série d’invincibilité, qui dure maintenant depuis 19 rencontres, a fini par donner ses fruits sur le plan comptable.
Les « Sang et Or » joueront désormais pour une place qualificative à l’une des deux compétitions africaines. Certes l’éventualité de finir sur l’une des deux premières places est minime, mais la démonstration face au « Doyen », désormais à une longueur (42 points), vendredi, rend tout envisageable. Battre les « Vert et Rouge », qu’on disait sur un nuage en championnat, prouve que le NAHD se sent confortablement dans sa peau. Dans ces mêmes colonnes on parlait de la promotion de Bilel Dziri comme entraîneur en chef, après le départ de Nabil Neghiz à la 10e journée, qui a littéralement changé la donne pour la formation hussein-déenne.

Rois incontestables d’Alger
Tout avait commencé avec ce bond de trois marches pour finir la phase « aller » à la 7e place même s’il y avait toujours ces quatre petits points qui séparaient sa troupe de la ligne de flottaison. Ceux qui avaient encore un doute sur le regain de forme de Harrag et consorts notaient que le classement avait changé mais pas la posture.
Au total, le technicien de 45 ans a récolté 29 points sur 45 possibles. Aussi, ses troupes n’ont connu aucune défaite depuis qu’il en est au commandement. C’est pour dire que l’ex-milieu de terrain de l’USM Alger a littéralement transformé et sublimé Cherfaoui & cie avec quelques jolis faits d’armes à son actif. On citera les deux victoires en derbies face au CR Belouizdad (2/0) et l’USM Alger (2/1) en plus de résister à des formations fortes telles que le leader CS Constantine (1/1), le MC Oran (1/1), dauphin, mais aussi l’ES Sétif (0/0), championne en titre. Pour confirmer l’embellie, le précieux et inattendu (1/2) succès face au « Doyen » est venu s’intercaler dans ce tableau de chasse de luxe.
Pour le score le plus large depuis qu’il est sur le banc, ce sont les relégables qui en ont fait les frais avec des démonstrations contre l’USM Blida (4/1) et le DRB Tadjenanet (3/0). En tout et pour tout, ses poulains ont décroché 7 victoires et 8 matchs nuls depuis qu’il a été intronisé. C’est vrai qu’il y a eu beaucoup de score de parité mais quand ils n’ont pas pu gagner, les Hussein-déens ont toujours su comment ne pas perdre.

Un finish infernal face aux survivants
Cette belle série d’invincibilité est remise en jeu à chaque sortie et il en reste quatre désormais. Les protégés de Dziri Bilel recevront l’US Biskra avant d’aller défier l’ES Sétif et animer le mini-derby contre le CR Belouizdad puis finir avec un déplacement chez l’O Médéa. Trois adversaires qui jouent leur survie et une Entente aimantée par les premières places. Un finish qui paraît difficile mais rien n’est impossible pour un team gagneur.
«La victoire remportée contre le MCA est précieuse, car elle nous permet d’accéder sur le podium. Nous continuerons sur cette voie afin de terminer parmi les trois premiers. Notre récolte est désormais supérieure à celle de la saison écoulée. Nous sommes déjà à 42 points alors qu’il reste encore quatre bonnes journées à disputer. La saison passée, on l’a terminée avec 40 unités. Je félicite mes joueurs pour leur abattage sur le terrain. Ils ont su gérer leur avance au score devant cette équipe mouloudéenne. Le NAHD aborde tous ses matches avec l’ambition de gagner. Peu mporte nos adversaires, l’essentiel est de tout mettre en œuvre pour gagner et faire plaisir à nos supporters», a rassuré Bilel Dziri. La détermination est palpable tout comme la hargne. L’ex-Fennec sait motiver ses troupes et ça se voit !