Après sa défaite dans le derby algérois face à l’USM Alger (2/0) mardi dernier, le MC Alger se devait de se racheter lors de son déplacement chez l’USM Bel-Abbès. Le Doyen est allé ramener le point du nul de la Mekerra (1/1). Un résultat qui lui permet d’espérer finir sur le podium à l’issue de la phase aller mais surtout d’éviter d’entrer dans une mauvaises spirale.

Le voyage était celui de tous les dangers pour les Mouloudéens qui voulaient s’éviter la crise. Face à des Bel-Abbesssiens très redoutables à domicile, les coéquipiers de Abou Sofiane Balegh ont d’abord mené grâce à un pénalty transformé par Abderrahmane Hachoud (37’) avant de se faire rejoindre au score lors de la seconde période sur une réalisation de Khali (65’).
Un partage de points dont les Algérois semblaient se contenter parce qu’ils savent qu’il n’est pas facile de jouer les poulains de Tahar Cherif El-Ouazzani chez eux sachant qu’ils n’ont perdu qu’une seule fois devant leur galerie. C’était face au Paradou AC il y a 5 rounds de cela. «Je connais bien l’équipe de Bel Abbès face à laquelle il n’est pas facile de prendre un point. Elle joue bien au football et devant une grande pression, c’est la raison pour laquelle nous sommes satisfaits du résultat. Toutefois, je dirais que nous n’avons pas su gérer notre avance, car on pouvait prétendre à mieux», a estimé Balegh, ancien sociétaire des Scorpions, qui n’a pas caché son regret de ne pas avoir pu revenir avec les 3 unités à Alger : « Il est évident que lorsqu’on mène au score, il faut qu’on réussisse à préserver cet avantage ou bien ajouter un second but. Mais sur l’ensemble du match et si on tient compte du fait que l’équipe restait sur une défaite, je peux vous dire que cette performance est un bon résultat. Je pense aussi qu’on n’a pas été mauvais en seconde période, car l’adversaire n’a pu niveler la marque que sur une balle arrêtée.»

Le vice-champion ne s’avoue pas vaincu pour la couronne
Devant, le CS Constantine, leader (27 points) de la Ligue Mobilis a déjà pris ses aises par rapport aux Vert et Rouge qui comptent 9 longueurs de retard avec un match en moins à jouer. Cet écart n’empêche pas Hichem Nekkache & cie de penser au titre. « Le championnat est encore long et il reste beaucoup de matchs. Nous allons donc jouer nos chances jusqu’à l’ultime journée du championnat et nous n’allons pas lâcher le CSC », promet Balegh. De son coté, l’entraîneur Bernard Casoni voit du positif dans le point glané par les siens : «Je tiens à féliciter mes joueurs qui ont réalisé un match héroïque dans des conditions difficiles. Sincèrement, je redoutais leur réaction après la défaite du derby, mais je pense qu’ils ont pu réagir et je suis satisfait de leur production. Maintenant, on doit gagner le prochain match face à l’USMH pour se réconcilier avec nos supporters», a déclaré le technicien français non sans reconnaître que « bien que le résultat soit positif, je peux vous dire qu’on avait cru en nos chances et que la victoire était à notre portée. Il faut maintenant bien préparer le derby, car battre l’USMH est impératif.»
Le mini-derby sera très important pour le Mouloudia qui a souvent raté ses affiches algéroises depuis le début de l’exercice. Sur les 4 derbies disputés, les gars de la Casbah n’en ont remporté qu’un seul pour trois défaites contre le CR Belouizdad, le NA Hussein-Dey et l’USM Alger récemment. Il faudra chasser les doutes contre les Harrachis lors de la mise à jour jeudi prochain pour prétendre jouer pour le bouclier du champion légitime.