Pour le maintien ainsi que pour les premiers rôles, la bataille fait rage en Ligue 1 Mobilis. Symboliquement, le derby entre le CR Belouizdad et l’USM Alger, joué hier au stade 20 août 1955 (Ruisseau), opposait les Usmistes qui jouaient pour rester sur le podium et des « Chababistes » dans l’obligation de s’imposer pour s’éloigner du purgatoire. Ces derniers ont réussi à prendre le dessus 1 but à 0.

Surclassés 4 buts à 0 le 28 octobre dernier par les « Rouge et Noir », les Belcourtois avaient une revanche à prendre et leur peau à sauver à l’occasion de ce derby. Depuis ce lourd revers à Bologhine, les « Belouizdadis » n’ont cessé de régresser au classement pour se retrouver à flirter avec la ligne de flottaison.
Hier, devant leurs supporters, ils ont sorti le match qu’il fallait pour empocher trois précieux points. C’est Belaïli qui a inscrit l’unique but de la rencontre sur penalty à la 35e minute de jeu. Aribi aurait pu faire le break (60’) mais il a étrangement manqué le cadre alors qu’il était à trois mètres du but de Zemmamouche auteur d’une partie assez solide. Côté « Ittihad », Chafaï a manqué, à la surprise générale, l’égalisation à la 77e minute de jeu devant une cage vide.
Après ce résultat, le « Chabab » porte son total à 27 unités pour pointer à 5 unités de l’US Biskra qui ouvre la lanterne rouge. Pour les « gars de Soustara » (4e, 38 points), ils se voient éjectés du podium.