L’ES Sétif poursuit son ascension enclenchée depuis le retour de son enfant prodige, Kheireddine Madoui, à la barre technique lors de la trêve hivernale et engrange son 13e point de 15 possibles grâce à sa victoire sur le terrain du MC Alger (2-1), vendredi dans le cadre de la 21e journée du championnat de Ligue 1 algérienne de football.

Cette victoire, la quatrième en cinq matchs en cette deuxième partie de la saison (l’ESS compte un match en retard face au CR Belouizdad en déplacement), a permis à l’Aigle noir de préserver son fauteuil de leader qu’il s’est adjugé pour la première fois cette saison lors de la précédente journée en battant à domicile l’USM Bel-Abbès, un autre sérieux prétendant au titre (1-0). L’Entente doit sa ‘’remontada’’ à son jeune coach Madoui (39 ans), revenu au bercail après une expérience de près d’une année en Arabie saoudite, où il n’a pu mener la formation d’Al-Wihda à bon port. Le technicien, qui avait offert à l’ESS la Ligue des champions d’Afrique en 2014, sort ainsi et d’emblée ses griffes. Il est même bien parti pour mener son équipe vers un huitième sacre en championnat, synonyme d’un retour rapide à la Ligue des champions de laquelle elle a été éliminée, lors de la précédente édition, d’une manière cruelle. Les Sétifiens ont été, en effet, disqualifiés de la compétition après leur premier match en phase de poules suite aux incidents ayant émaillé la réception de Sundowns (Afrique du Sud), futur champion de la compétition. En fait, la ‘’révolte’’ des gars d’Aïn El-Fouara a commencé dès la dernière journée de la phase aller en remportant les trois points de la victoire contre le DRB Tadjenanet (1-0), sous la houlette de Malik Zorgane, un autre ancien joueur de l’ESS, devenu par la suite le premier assistant de Madoui. Ce succès avait son importance sur le plan psychologique avant d’entamer la préparation hivernale, car intervenant une semaine après une cuisante défaite sur le terrain de l’USM Alger (3-1), laquelle défaite avait sonné le glas à l’entraîneur Abdelkader Amrani. Néanmoins, au sein de l’équipe, l’on refuse de s’enflammer, préférant plutôt garder les pieds sur terre. «Certes, nous sommes bien lancés dans la course au titre après cette victoire contre un concurrent direct, mais le chemin est encore long. Cela dit, il faudra profiter de cette dynamique pour réaliser d’autres bons résultats et préserver ainsi notre place de leaders», a prévenu le capitaine d’équipe, Abdelmoumen Djabou, à l’issue du match face au MCA remporté même en infériorité numérique.