Les supporters du CR Belouizdad affichent une grande satisfaction. Et pour cause, leur équipe pourra désormais jouer son match face au Paradou, samedi prochain au stade Bologhine, après l’accord signé entre les responsables de l’équipe, solutionnant ainsi le problème des dettes envers la Commission des règlements des litiges (CRL).

Il a fallu une historique défaite de l’équipe par pénalité, lors du premier match du championnat face à l’AS Aïn M’lila, pour que les responsables du CRB finissent enfin par se mettre d’accord pour signer cet accord permettant le règlement d’une grande partie des dettes de l’équipe. En réalité, le CRB doit pas moins de 4,9 milliards de centimes de dettes et c’est pourquoi il est interdit de recrutement. Mais, le règlement permet de lever l’interdiction de recrutement avec une dette de moins d’un milliard. Ce qui est donc actuellement le cas.

Les fans du CRB savent que le courant ne passe plus entre le président de la SSPA, Mohamed Bouhafs, le président de l’APC de Belouizdad, M. Amamra et le président du club amateur M. Chettouf. Et c’est à cause de cette situation que l’équipe a perdu son premier match de championnat par forfait face à l’ASAM.

Il est important de savoir que les 4 milliards pour éponger les dettes ont été accordées par le wali, Abdelkader Zoukh, au CSA/CRB. Mais, faute d’accord entre le président du CSA et la SSPA/CRB Athletic, cet argent ne pouvait être endossé par la Ligue de football. Il y avait nécessité qu’il soit d’abord endossé par la SSPA. Et ce n’est qu’avant-hier que le président du CSA a daigné verser ce montant à la SSPA pour que tout soit enfin réglé.

Ainsi, la situation a été bel et bien débloquée et le club a la possibilité depuis avant-hier de récupérer les licences de tous les joueurs et de ceux qui composent l’équipe première du club.

Un protocole d’accord avec une entreprise pour le rachat du CRB

Pour mettre fin à tout ce qui a été dit contre sa personne, le président de la SSPA, M. Bouhafs, a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a donné plusieurs explications. Mais, il a débuté en insistant sur le fait qu’il sait «très bien qu’on veut tout faire pour me destituer et c’est justement pourquoi je m’accroche et j’affirme que je ne vais pas quitter le CRB».

Bouhafs a tenu par la suite à «remercier monsieur le Premier ministre, monsieur le ministre de l’Intérieur, monsieur le ministre de la Jeunesse et des Sports, monsieur le wali d’Alger ainsi que monsieur Abdelhamid Melzi qui ont tous fait de leur mieux pendant cette dernière période pour que le CRB se porte mieux».

Du côté du CSA on mène des tractations pour organiser, entre autres, une assemblée générale pour mettre fin à la crise entre dirigeants. Le premier responsable de la SSPA, seul comptable devant la loi, M. Bouhafs affirme que «personne n’a le droit de toucher au Conseil d’administration». Par ailleurs, le président de la SSPA/CRB Athletic annonce que «pratiquement tout a été réglé avec une entreprise, dont le nom ne sera divulgué qu’après l’Aïd El Adha, pour la signature d’un protocole d’accord pour le rachat du CRB».

MOB-JSK, le derby kabyle à l’affiche

Pour ce qui est des autres rencontres de 2e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, prévue vendredi et samedi et tronquée de trois rencontres, le derby kabyle entre le MO Béjaïa et la JS Kabylie constituera indéniablement l’autre affiche. Ayant réussi son retour parmi l’élite en s’imposant en déplacement face à l’Olympique Médéa (4-2) lors de la journée inaugurale, le MOB tentera de confirmer sa bonne santé dans un véritable test révélateur pour les Crabes. En revanche, la JSK a raté ses débuts en concédant un match nul à Tizi-Ouzou face à la JS Saoura (0-0), dans une rencontre qui s’est jouée à huis clos. Un éventuel autre faux-pas et voilà que le doute s’installera dans le camp des Canaris de Franck Dumas. Le CS Constantine, champion sortant, est appelé à réagir du côté des Hauts-Plateaux lors du derby de l’Est face au promu, le CA Bordj Bou Arréridj. Les Constantinois, tenus en échec dans leur antre de Chahid-Hamlaoui par le NA Husseïn-Dey (1-1), devront faire face à une séduisante équipe de Bordj, auteur d’un match nul à Oran face au MCO (1-1). La JSS, vice-championne d’Algérie, aura à cœur de préserver sa suprématie à domicile en accueillant le MC Oran. Les gars de Béchar restent en effet invaincus dans leur stade du 20-Août-1955 depuis janvier 2015 (défaite 1-0 face au MOB, ndlr). L’USM Bel-Abbès et l’Olympique Médéa, battues lors de la première journée, s’affronteront avec la ferme intention de se racheter pour éviter de sombrer dans le doute en ce début de saison. Trois matchs de cette 2e journée sont décalés au samedi 25 août : NA Husseïn-Dey – USM Alger, AS Aïn M’lila – ES Sétif et DRB Tadjenanet – MC Alger, en raison de l’engagement du MCA, de l’USMA et de l’ESS dans les deux compétitions africaines interclubs durant le week-end.