Sortie de la Ligue des Champions CAF et la Coupe nationale, la JS Kabylie n’a plus que le championnat comme challenge pour la saison footballistique en cours. Le vice-champion d’Algérie sortant est en posture délicate après avoir été éjecté des deux tableaux. Désormais, remporter le bouclier est fixé comme objectif vital par la direction. Surtout pour un Chérif Mellal dont la présidence est fragilisée de manière significative après les derniers déboires et contre-performances. La réception du NA Hussein-Dey en début de soirée (18h45) est cruciale.

Pour la première sortie officielle du driver Yamen Zelfani, les « Canaris » s’expliqueront avec le NA Hussein-Dey. Un relégable pour essayer de conforter un statut de « podiumable ». Surtout, pour confirmer la volonté de jouer les premiers rôles. Il s’agirait même de finir champion si l’on croit les propos utilisés par le nouveau coach lors de sa première séance d’entraînement. « On doit travailler la main dans la main pour pouvoir atteindre l’objectif du club. Notre ambition est de remporter le championnat et sans votre aide, je ne pourrai rien faire », avait-il lâché aux joueurs. Pour le successeur d’Hubert Velud, « Il faut qu’on réussisse une belle phase retour. Maintenant que l’aventure en Champions League africaine a pris fin, on ne doit se concentrer que sur les matches du championnat.» Dans cette optique, le succès dans ce duel face aux banlieusards d’Alger devient « impératif.C’est notre premier match en cette phase retour et on ne doit en aucun cas le rater.»

Rester au contact du leader
Bien amorcer cette seconde moitié de saison est donc recommandé sachant que le CR Belouizdad, leader de la hiérarchie, est logé à 8 longueurs. C’est pour dire que les « Lions du Djurdjura » doivent essayer de recoller vite afin de ne pas se faire distancer de manière significative qui tuerait les rêves de consécration. L’autre enjeu de ce duel qui les met aux prises avec les « Sang et Or » sera de convaincre les inconditionnels, qui ont boudé les gradins lors de la dernière sortie africaine contre l’ES Tunis (succès 1/0), de revenir pour soutenir le team de Tizi pour le restant d’un exercice aux allures cauchemardesques. Pour le nouveau responsable de la barre technique « il faut qu’on rassure nos supporters dès le départ pour qu’ils reviennent. On doit tout faire pour leur faire plaisir car avec leur soutien, on pourra atteindre notre objectif.»

Le « Nasria » pour surprendre
Avec 2 succès seulement lors des 7 dernières sorties, les Tizi Ouzéens traversent une véritable averse sur le plan des résultats. Aussi, au commandement, Mellal est plus que jamais menacé d’être destitué. Si le technicien qu’il a fait venir ne parvient pas à redresser la barre rapidement, son éviction risque d’être précipitée.
L’adversaire sait que le contexte peut lui être favorable pour surprendre la formation phare en Kabylie. Le Nasria ne se rendra pas à Tizi-Ouzou dans la peau d’une victime résignée. Nabil Bousmaha, affiche la détermination d’aller, avec ses camarades, pour réaliser un bon résultat : « On va aborder cette rencontre le plus normalement du monde, la JSK a peut être l’avantage de la compétitivité, sachant que l’équipe était en exercice et qu’elle n’a pas eu droit à un mois sans compétition comme nous, mais nous avons aussi un avantage certain par rapport aux Kabyles, à savoir le mental, car nous avons pu surmonter nos difficultés et retrouvé toute la sérénité au sein du groupe. C’est tout le contraire du côté de la JSK, où la crise s’est installée et elle semble bien aiguë. Nous allons donc tenter de profiter de cette situation qui prévaut au sein du club kabyle, pour tenter d’aller chercher les trois points de la victoire qui nous ouvriront l’appétit pour la suite » a indiqué l’enfant de Béchar au quotidien sportif « Compétition ». In fine, notons que cette rencontre sera l’avant-dernière avant la clôture de cette 16e journée avec l’explication Paradou AC – US Biskra programmée demain (17h00).n