Quatre jours après sa qualification en quart de finale de la C1, le Real Madrid a produit un match terne face à une équipe d’Eibar inspirée. Vainqueur (1-2) hier, le club merengue, qui consolide sa troisième place au classement, peut remercier Cristiano Ronaldo pour son doublé.

Après sa qualification en quart de finale de Ligue des Champions, le Real Madrid a conclu sa semaine de la meilleure des manières avec un succès à Eibar (1-2). Sérieusement bousculée, l’équipe de Zinedine Zidane ne retiendra que le score à l’issue de la partie d’hier après-midi à l’Estadio Municipal de Ipurua. Mais tout est plus facile lorsque l’on possède dans ses rangs Cristiano Ronaldo auteur de son  6e doublé en 10 matches toutes compétitions confondues.

Le film du match
Remuons le couteau dans la plaie. Si le PSG désire savoir ce qui lui a manqué mardi dernier, un visionnage de la première période d’Eibar fera l’affaire. Pressing incessant, harcèlement sur chaque relance, quadrillage intelligent de la partie de terrain madrilène. Sans le moindre joueur valorisé à plus de 10 millions, le club basque a su faire mieux que l’actuel leader de Ligue 1. Audacieuse, cette stratégie a secoué l’arrière-garde madrilène sans pourtant offrir un flot d’occasions. Un peu juste pour couper au premier poteau un centre dangereux (6e), Kike a ensuite forcé Kaylor Navas à boxer une belle frappe enroulée (19e).

Eibar a craqué en fin de rencontre
Forcé à temporiser pour reprendre son souffle, Eibar s’est fait punir dès sa première relance loupée. D’un superbe extérieur du pied, Luka Modric a lancé Cristiano Ronaldo dont la conclusion de l’intérieur du pied n’a laissé aucune chance à Marko Dmitrovic
(0-1, 34e). Juste avant la pause, le portier serbe a signé une belle claquette pour détourner une frappe du Portugais (43e). Sans cet arrêt, l’équipe de José Luis Mendilibar aurait pris un sérieux coup au mental. Au lieu de ça, elle s’est remise dans le match dès la reprise sur un coup de tête du défenseur Ivan Ramis, étrangement seul à la réception d’un corner (1-1, 50e). Cette égalisation a rendu la dernière demi-heure équilibrée et indécise. Marko Dmitrovic a soufflé devant l’imprécision de Luka Modric à la conclusion d’un superbe rush individuel (56e) avant de réaliser une belle parade devant CR7 à la réception d’un centre de Gareth Bale (62e). Patient, le Real s’en est finalement sorti sur une nouvelle erreur de relance d’Eibar.
Après un dégagement contré de Pedro Leon, Dani Carvajal a profité d’une récupération haute pour centrer sur la tête de Cristiano Ronaldo, buteur à bout portant (1-2, 84e). Victorieux, le Real Madrid revient provisoirement à 4 points de l’Atletico mais il a peut-être perdu Raphaël Varane touché en première mi-temps. En face, l’objectif Ligue Europa reste réaliste pour Eibar qui n’est jamais passé aussi près de son premier succès face au double tenant de la C1.