Hier, lundi, le média Catalunya Radio a dévoilé les clauses du contrat de l’entraîneur Ronald Koeman, fragilisé sur le banc du FC Barcelone. Un limogeage en cours de saison pourrait coûter jusqu’à 14 millions d’euros et même un départ en juin au terme de son bail ne sera pas gratuit… Explications.

Ronald Koeman ne quittera pas la Catalogne les mains vides… «Je ne sais pas si mon avenir est en jeu parce qu’on ne m’a rien dit à ce sujet. (…) Je n’ai aucune crainte pour mon avenir. Au final, c’est le club et le président qui décident.» Présent dimanche en conférence de presse, l’entraîneur du FC Barcelone, Ronald Koeman affichait une sérénité étonnante à la veille du coup d’envoi de l’ultimatum de 3 matchs qui lui a été accordé et qui a justement démarré hier lundi (à 21h) par la réception de Grenade dans le cadre de la 5e journée de Liga, soit au moment où on mettait sous presse.

Sous pression
Il faut dire que Catalunya Radio vient de dévoiler des informations qui expliquent en partie pourquoi les dirigeants catalans ne vont pas se précipiter pour limoger le technicien, fragilisé par la déroute à domicile face au Bayern Munich (0-3) mardi dernier en Ligue des Champions, mais aussi par ses critiques publiques à l’encontre de son président Joan Laporta.
D’après le média espagnol, une séparation anticipée obligerait en effet le Barça, en grande difficulté financièrement, à payer une somme considérable à l’homme de 58 ans !

Pas de prolongation = compensation ?
A ce stade de la saison, un limogeage se chiffrerait ainsi à 14 millions d’euros ! Un montant important pour un technicien en fin de contrat en juin 2022… Cependant, même en fin d’exercice, si le Barça décide de ne pas poursuivre avec le Batave au terme de son bail, il devra là-aussi se résoudre à passer à la caisse ! La faute à une clause négociée par le technicien au moment de son arrivée à l’été 2020.
Le Hollandais avait alors argué qu’il quittait son poste de sélectionneur des Pays-Bas pour rejoindre les Blaugrana et qu’il subira un «préjudice» s’il ne prolonge pas au-delà de juin 2022. Dans ce cas, Koeman serait en droit de réclamer 6 millions d’euros au Barça à titre de «dédommagement» !
Au vu du contexte, alors que les noms de techniciens comme Erik ten Hag ou encore Xavi circulent déjà, il serait très étonnant de voir Koeman poursuivre au-delà de la saison actuelle, ce qui signifie que le Barça devra dans tous les cas lui verser un joli chèque.
Reste à savoir si les dirigeants patienteront jusqu’au mois de juin ou s’ils passeront à l’action plus tôt, en fonction des résultats, avec le coût financier qu’une telle décision impliquerait…