Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé vendredi “toutes les parties à continuer de préserver la stabilité en Libye comme une priorité absolue”, alors que le pays compte deux Premiers ministres concurrents.

Dans un communiqué, Antonio Guterres “rappelle à toutes les institutions l’objectif premier d’organiser des élections nationales dans les meilleurs délais afin de garantir le respect de la volonté politique des 2,8 millions de citoyens libyens qui se sont inscrits sur les listes électorales”.

Le chef de l’ONU “prend acte” du vote jeudi sur un amendement constitutionnel qui trace la voie pour la révision du projet de Constitution de 2017 et pour le processus électoral, et du vote qui a désigné un nouveau Premier ministre, précise le communiqué diffusé par son porte-parole.

Il “appelle toutes les parties et institutions à continuer de veiller à ce que ces décisions cruciales soient prises de manière transparente et consensuelle”, ajoute ce communiqué.

Jeudi, le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, avait déclaré que l’Organisation “continue de soutenir Abdelhamid Dbeibah comme Premier ministre intérimaire en Libye, après la désignation d’un autre Premier ministre lors d’un vote controversé du Parlement libyen.