Le président du Parlement libyen, Aguila Salah Issaa a achevé, lundi, sa visite officielle en Algérie au cours de laquelle il s’est entretenu avec de hauts responsables sur les développements de la situation en Libye et le soutien de l’Algérie à ce pays voisin dans la démarche de réconciliation nationale, le retrait des forces et combattants étrangers et des mercenaires des territoires libyens, et la tenue des élections présidentielles et parlementaires dans les délais prévus. M. Aguila a été salué à son départ à l’aéroport international Houari-Boumediene par le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali.
M. Aguila Salah avait entamé, samedi, une visite officielle en Algérie, à l’invitation du président de l’APN, Brahim Boughali au cours de laquelle il a été reçu par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.
Les entretiens de M. Aguila Salah Issaa avec Brahim Boughali et Salah Goudjil «ont constitué une occasion de réaffirmer la solidarité constante de l’Algérie avec le peuple libyen pour rétablir la sécurité et la stabilité, selon une approche basée sur une solution pacifique découlant du dialogue et de la réconciliation nationale, et à travers l’organisation d’élections à même d’amorcer une nouvelle ère dans une Libye stable et prospère». Il s’agit de l’approche annoncée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, lors de sa participation à la conférence de Berlin en 2020 et exprimée à maintes reprises dans diverses occasions… une approche récemment concrétisée, à l’occasion de la réunion ministérielle des pays voisins de la Libye abritée par l’Algérie les 30 et 31 août dernier…».
«La Libye compte sur le soutien du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune et du peuple algérien pour sortir de sa crise qui tire à sa fin», a affirmé de son côté le responsable libyen, soulignant «nous n’oublions jamais les positions de l’Algérie en notre faveur durant les situations difficiles traversées par la Libye». Le président du Parlement libyen a également tenu à préciser que «l’Algérie, eu égard à son influence et à sa place centrale, est capable d’apporter l’aide nécessaire au peuple libyen, vu ses positions honorables en faveur de la solution politique en Libye».
Le président du Parlement libyen s’est dit optimiste quant «à la capacité des démarches algériennes à relancer la réconciliation nationale entre les Libyens, au regard de ses bonnes relations avec toutes les parties. Il a également exprimé «sa gratitude et sa considération pour la position de l’Algérie basée sur ses bonnes relations avec toutes les parties en Libye, pour le rôle qu’elle joue pour la réussite du processus démocratique en Libye et pour rapprocher les points de vue entre les différentes parties libyennes», mettant en avant «le poids de l’Algérie dans la région, ainsi qu’au plan régional, continental et international».
Mettant l’accent sur «la nécessité d’élire un président en Libye en vue d’une sortie définitive de la crise», le président du Parlement libyen a affirmé, dans ce cadre, que son parlement «s’est acquitté de ses missions, en promulguant la Loi sur l’élection du Président et la Loi sur l’élection du prochain parlement».
La rencontre entre le président du Parlement libyen avec respectivement le Président de l’APN et le Président du Conseil de la Nation, a constitué une opportunité pour «aborder l’état des relations bilatérales, réaffirmer la volonté des deux parties de les développer, de consolider la tradition de la concertation, échanger les visites parlementaires dans le cadre des groupes de fraternité et d’amitié parlementaires et davantage de coordination dans les fora parlementaires internationaux, dans le cadre de la diplomatie parlementaire». (APS)