L’ex-président français Nicolas Sarkozy a été condamné lundi à trois ans de prison dont un ferme pour corruption et trafic d’influence. Président de 2007 à 2012, il n’ira cependant pas en prison, aucun mandat de dépôt n’ayant été requis par le tribunal.

Avec cette condamnation, il devient le deuxième ex-chef de l’Etat français à être sanctionné par la justice, après Jacques Chirac (1995-2007), condamné en décembre 2011 à deux ans de prison avec sursis pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.