Certes, cela n’empêchera pas le Cameroun de disputer la Coupe du Monde 2022 qui débute dans 5 jours au Qatar. Mais ça a de quoi décupler la frustration et le sentiment de s’être fait voler le «droit» de disputer la messe mondiale pour notre équipe nationale. En effet, Mohammadou Idrissou a affirmé -une nouvelle fois- que Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), a recouru à des pratiques illicites pour s’assurer que l’arbitre Bakary Gassama soit du côté des «Lions Indomptables» pour le barrage «retour» des éliminatoires de la Coupe du Monde contre l’Algérie. Idrissou pense que cela maudira les Camerounais.

Par Mohamed Touileb
En l’espace de 3 jours, Idrissou a fait ressurgir les suspicions autour de l’arbitrage de Gassama. En effet, l’ex joueur de l’Eintracht Francfort a assuré, dans deux vidéos distinctes, que «le match a été acheté».
L’Algérie utilisée pour buzzer
Sa sortie était motivée par la mise à l’écart du défenseur Ngadeu qu’il a trouvée injuste. Aussi, il faut savoir qu’Idrissou ne semble pas vraiment porter Samuel Eto’o sans son cœur. Et il n’a pas trouvé meilleur moyen pour faire le buzz que de parler de la rencontre contre l’Algérie. L’absence de Ngadeu de la délégation partante pour le Mondial qatari fait délayer les langues sur les pratiques suspicieuses dans l’entourage de la sélection camerounaise. En effet, le défenseur de la Gantoise aurait vu sa place sauter au profit de Nicolas Nkoulou qui est «un proche de la famille (Nkoulou) de Samuel Eto’o» selon Idrissou Mohammadou.
L’ex-international du Cameroun a connu le même sort que Ngadeu pour la CDM 2014. Et il a décidé de compatir à sa manière non sans lâcher un véritable pavé dans la marre. «Le match est acheté. Et même avec ça, si ce n’était pas la passe de Nagdeu on ne marque pas», a asséné Idrissou qui compte 36 matchs à l’international.
Au Cameroun, Remy Ngono, journaliste camerounais travaillant pour Radio France Internationale (RFI), estime qu’«Idrissou a fait une affirmation dangereuse et délirante en disant que les Lions Indomptables se sont qualifiés en achetant le match. Il accuse donc Samuel Eto’o. Il a des problèmes avec Samuel Eto’o et il vient faire un direct sans un élément concret, pour prétendre que le Cameroun a acheté le match de qualification pour la coupe du monde Qatar 2022».

Paroles sans preuves
Pour sa part, Idrissou a maintenu ses propos. «J’ai parlé d’une affaire concernant l’Algérie, tu as commencé par dire des choses que tu ne maîtrises pas. Je sais bien de quoi est ce qu’il est question. Quand je parle toi Remy Ngono tu t’assois et tu prends des notes. Je sais de quoi il est question. Je ne suis pas quelqu’un à qui on donne 100 ou 200 mille FCFA pour que j’adopte une posture», a-t-il tempêté.
Ces commérages ne changent rien au sort des «Fennecs» qui manqueront le Mondial. Les propos d’Idrissou, bien que dangereux et susceptibles d’interpeller la FIFA, ont besoin de preuves concrètes que personne n’a pu présenter. Pas même la Fédération algérienne de football (FAF) qui s’était contentée d’un rapport technique pour contester la prestation du referee Gassama. En résumé : cette affaire est camerounaise où Idrissou se sert de l’Algérie pour des fins personnelles. n