Sans club depuis un plus d’une semaine après avoir résilié son contrat avec le Stade Brestois 29, le 28 septembre dernier, Youcef Belaïli cherche un point de chute. Bien évidemment, les spéculations autour de sa nouvelle destination sont nombreuses. Etait alors évoquée l’éventualité de rejoindre le CR Belouizdad. Cette arrivée a été démentie par Mohamed Benhadj, président du Conseil d’Administration de la SSPA/CR Belouizdad.

Par Mohamed Touileb
Bien évidemment, c’est l’aspect financier qui rend le recrutement de Belaïli délicat. Ainsi, Benhadj a indiqué que son club, qui a recruté 13 joueurs à l’intersaison, « n’a actuellement pas les moyens d’assurer le salaire très conséquent de Youcef Belaili, un joueur dont le talent est indéniable ».

« Une démarche risquée »
Pour ce qui est de la plus-value technique, elle était quasi-assurée avec l’international algérien, notamment de l’expérience en Afrique et la Ligue des champions CAF. En effet, le milieu offensif a retrouvé l’équipe nationale par la porte de l’Espérance Tunis où il avait brillé et remporté la prestigieuse épreuve continentale. Djamel Belmadi avait alors décidé de le réintégrer en sélection après ses performances avec les Espérantistes. Pour revenir au « Chabab », le patron du CA a estimé que « recruter Belaïli est une démarche risquée qui n’a pas été étudiée. C’est pour cela qu’on n’a pas vraiment pensé à l’enrôler ». De plus, il faudra attendre la deuxième partie de la LDC africaine pour pouvoir le qualifier car la liste des licences africaines est déjà close. Ce qui veut dire que les gars de Laâquiba ne peuvent pas tirer pleinement profit de ses services.

Le CHAN-2022 s’éloigne
Outre le team triple détenteur du championnat d’Algérie, le MC Alger a été cité comme piste éventuelle. Là aussi, on apprend d’une source très proche du club que le « Doyen » n’a pas l’aisance économique qui lui permet de s’offrir ses services. Une arrivée en Algérie permettrait à Belaïli de pouvoir disputer le CHAN-2022 sous les ordres de Madjid Bougherra avec qui il avait remporté la Coupe arabe FIFA 2021 au Qatar en décembre dernier. La perspective semblait intéressante, mais rien n’indique pour le moment que l’ex-Brestois reviendra en Algérie. Cela constitue une démarche à risque pour un joueur de 31 ans. Concrètement, son plan est de retourner dans un championnat du Golfe. Aux Emirats arabes unis plus exactement, sachant que les clubs du Qatar ne veulent pas l’engager connaissant son attitude. Par ailleurs, il y a cette séquence qui avait fait polémique en marge du match amical de l’Algérie contre l’Iran, disputé le 12 juin écoulé à Doha au stade du Qatar SC, son ancienne équipe. Pour rappel, dans une vidéo, le 3e meilleur passeur de l’histoire de l’EN a été interrogé : « Est-ce que ce stade te manque ? », il répond : « Non, ce qui me manque c’est leur argent ». Parfois, le silence est d’or. n