Par Sihem Bounabi
Après trois années marquées par des restrictions sanitaires imposées aux voyageurs à cause de la pandémie de la Covid-19, depuis le 31 octobre dernier, il n’est plus exigé de test PCR négatif de Pass vaccinal aux voyageurs nationaux ou étrangers entrant en Algérie que ce soit au niveau des frontières terrestres, maritimes ou aériennes.
Le ministère de la Santé a donné dans ce sens des instructions, dans une note destinée aux directeurs de santé de wilaya, pour l’application de cette mesure qui a été décidée par les autorités algériennes après avoir constaté «l’amélioration de la situations épidémiologique de la Covid-19 en Algérie avec une baisse significative de la morbidité et de la mortalité» ainsi qu’ «une amélioration de la situation sanitaire dans le monde et le retour à la vie normale», précise le document diffusé au niveau de toutes les wilayas.
De leur côté, les représentations diplomatiques algériennes à l’étranger ont également commencé à diffuser l’information de la levée de toutes les restrictions sanitaires pour les voyageurs dès le 31 octobre dernier.
Pour rappel, l’imposition de restrictions sanitaires pour l’entrée des voyageurs sur le sol algérien a été imposée dès la réouverture partielle des frontières aériennes, maritimes et terrestres en juin 2021 après une année de fermeture.
Les autorités algériennes avaient en premier lieu exigé, en plus de la mise en quarantaine, un test PCR négatif de moins de 72 heures. Après la suppression de la quarantaine, le test PCR négatif était maintenu mais pouvait être substitué par un pass vaccinal complet datant de moins de neuf mois. Toutefois, pour les voyageurs de moins de 18 ans, un test PCR négatif était toujours exigé pour embarquer dans un avion ou un bateau à destination de l’Algérie.
Face à cette situation, depuis l’été dernier après l’allégement des protocoles sanitaires pour les voyageurs dans une centaine de pays à travers le monde, la communauté algérienne installée à l’étranger avait à maintes fois lancé des appels pour l’annulation des tests PCR. En effet, en plus de la cherté des prix des billets d’avion, les voyageurs devaient également débourser pour des tests PCR. Finalement, avec la levée de toutes les restrictions sanitaires, le renforcement du nombre de dessertes maritimes et la programmation de vols supplémentaires ainsi que l’annonce de lancement de promotions par Air Algérie, le retour à la normale pour les voyageurs est accueilli avec soulagement.