Comme nous l’avions annoncé dans notre précédente édition, le candidat FLN aux sénatoriales à Annaba a été élu haut la main, avec une moisson de 174 voix sur les 278 exprimées, ne concédant que 82 voix pour son adversaire du RND.

Hammoud Abdennacer, désormais ex-président de l’APW de Annaba (FLN), siègera à la Chambre haute du Parlement représentant ainsi la wilaya de Annaba. Le vote qui s’est déroulé dans de bonnes conditions sous la supervision du président du tribunal de Annaba a duré jusqu’à 17 heures pour, ensuite, procéder au dépouillement et annoncer vers 19h les résultats. Le comptage des voix a donné vainqueur le candidat FLN avec 174 suffrages, contre 82 pour Bentoumi Yazid, son adversaire candidat du RND, 16 bulletins nuls et 9 abstentions. Ce vote a permis à l’ex-parti unique de jauger sa force et surtout la discipline qui a caractérisé cette élection. Ainsi sur les 188 voix que devait normalement récolter le parti de Mouad à Annaba, 14 se sont égarées quelque part. Ces grands électeurs n’ont pas répondu à l’appel et ont préféré soit s’abstenir, soit voter pour le candidat de la formation adverse, ce qui serait assimilé à une non-adhésion aux directives du parti et donc une faute grave passible de sanctions allant jusqu’à l’exclusion. Identifier les «frondeurs», c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Le vote étant à bulletin secret, l’on ne peut savoir qui a voté pour qui. Ce qui représente pour les ténors locaux qui président aux destinées du parti à Annaba un sérieux problème et un véritable casse-tête. En attendant, ces responsables s’interrogent sur les raisons de cette défaillance exprimée en public, eux qui, pourtant, avaient lors d’un dîner regroupant les 188 élus FLN, organisé il y a près de 5 jours à l’hôtel Mimosa Palace à Annaba, avaient insisté sur la nécessité d’une discipline sans failles quant au respect des consignes de vote. L’unité affichée alors à la fin des discours prononcés lors de cette fameuse soirée n’était-elle que de façade ou alors ce n’était là qu’une stratégie adoptée pour tromper l’adversaire ?
Cette défection que le RND espérait voir toucher un plus grand nombre d’électeurs et qui voteraient pour lui a finalement été contenue par le FLN qui s’en est sorti en ne laissant pas trop de plumes.<