La Coupe du monde, dans sa 22e édition, aura consacré l’Argentine de Lionel Messi. Voir une sélection sud-américaine triompher n’est en rien une anomalie. En revanche, cette séquence qatarie a vu le Maroc atteindre le dernier carré. Un précédent pour un représentant de la zone Afrique dont la participation globale devient, naturellement, la meilleure de l’histoire quand on fait le bilan global. Analyse.

Par Mohamed Touileb
Au terme du premier tour, les Africains avaient réussi à signer la meilleure moisson de tous les temps en compilant 24 points avec des victoires de prestige de la Tunisie face à la France (1-0) et du Cameroun contre le Brésil (1-0). Jusque-là, le meilleur total était de 18 points réalisés lors de l’édition 2014 au Brésil.
Pour l’opus 2022, il y a eu deux rescapés. Le Sénégal et le Maroc. Les Sénégalais, détenteurs de la CAN-2021, sortiront dès les 1/8 de finale face à l’Angleterre en s’inclinant 3 buts à 0. En revanche, les Marocains passent à l’étape suivante en s’offrant le scalp de l’Espagne après l’avoir poussée à disputer la séance des tirs au but.

Plafond de verre brisé
Dans la foulée, les « Lions de l’Atlas » étaient confrontés au plafond de verre qu’est ce stade de quart-de finale que l’Afrique n’a jamais pu briser. Pour cela, il fallait évincer le Portugal qui faisait partie des favoris pour le sacre. Notamment après avoir laminé la Suisse 6 buts à 1 en 1/8 de finale. Pas de quoi dégonfler les protégés de Walid Regragui qui réussiront l’exploit de rallier les demies du Mondial. Un précédent et un fait inédit pour le continent.
Figurer parmi les quatre meilleures nations d’un tournoi planétaire prouve que l’Afrique ne doit plus avoir ce complexe de viser loin au moment d’aborder une Coupe du monde. « Lors de la prochaine Coupe du monde, nous aurons neuf places, ce qui nous permettra d’apprendre davantage », a déclaré le sélectionneur du Maroc. Pour lui, « d’ici 15 à 20 ans, je suis convaincu qu’une équipe africaine gagnera la Coupe du monde. Parce que nous reviendrons à chaque fois pour apprendre davantage, et ainsi nos jeunes auront la Coupe du monde dans leur ADN ».

20 matchs joués, un précédent
Malheureusement, le parcours de l’excellent Ounahi et ses compatriotes s’arrêtait aux portes de la finale après une défaite 2 buts à 0 contre la France alors championne du monde en titre. Lors du match pour le bronze, nos voisins s’inclinent 2 buts à 1 face aux Croates, vice-champions en 2018. Désormais, il y a un autre cap à franchir pour espérer un jour postuler pour le triomphe ultime.
L’édition 2022, la dernière à 32 sélections puisqu’il y en aura 48 en 2026 (Lire en page 11), peut être une rampe de lancement pour les équipes africaines.
Pour la copie globale, l’Afrique a totalisé 28 points en 20 matchs. Jamais les teams qualifiés de la zone CAF n’ont joué autant de rencontres dans le rendez-vous quadriennal. Ça aussi c’est un record. n