Après la grosse déception en demi-finale perdue face à la France, la sélection belge de football a bien offert à ses fans une méritoire et surtout « historique » troisième place au Mondial 2018 en battant logiquement l’Angleterre (2-0) samedi dernier à Saint-Pétersbourg.

Les Diables Rouges ont d’emblée affiché leur détermination à gagner cette «petite finale» puisque dès la 4e minute du jeu, Meunier a ouvert le score. Seulement, par la suite, ce fut le suspens total sur le sort de cette rencontre jusqu’à ce que l’inévitable Hazard qui, d’ailleurs, n’a rien de « hasard » ne vienne doubler la mise à huit minutes de la fin du match. La Belgique a donc bien sauvé l’honneur en obtenant le meilleur résultat de son histoire, mais aussi en étant la quatrième équipe de l’histoire de la Coupe du Monde à remporter six matches sans remporter le trophée. Il s’agit de la Pologne en 1974 ; l’Italie chez elle en 1990 et les Pays-Bas en 2010. Le parcours belge lors de cette 21e édition, a commencé par une victoire face à au Panama (3-0). Les Diables Rouges ont ensuite battu la Tunisie (5-2), avant de prendre la mesure de l’Angleterre (1-0) pour terminer la phase de poules en tête du Groupe G. Lors des huitièmes de finale, les hommes de Roberto Martinez se sont imposés sur le fil contre le Japon (3-2), avant de réussir l’exploit d’éliminer le Brésil (2-1) au stade des quarts de finale. La Belgique a été battue en demi-finale par la France (0-1).

Les Belges toujours ambitieux
Les Diables concluent sur une bonne note un Mondial historique pour eux, c’est le meilleur classement après la 4e place de 1986, records de buts marqués (16), de victoires (6) et un exploit contre le Brésil en quarts (2-1) qui a surpris le monde. Surtout, les hommes de Roberto Martinez ont pris rendez-vous avec l’avenir. Ils quittent la Russie avec la conviction de pouvoir viser plus haut à l’Euro-2020, leur prochain grand objectif.
Le gardien de but Thibaut Courtois qui a grandement participé à cet historique résultat pour son pays déclare tout heureux : «C’est super, c’est toujours chouette d’aller en vacances avec une médaille. Dans tous les sports, les mecs qui finissent troisièmes, ils sont heureux. Naturellement, tout le monde veut être sur la plus haute marche du podium. Mais être troisième, c’est joli.» Quant à son compatriote, le milieu de terrain, Youri Tielemans, il indique bien les ambitions des Diables Rouges en insistant sur le fait qu’ «on a montré pendant la compétition qu’on avait ces ambitions-là. On devra essayer à chaque compétition d’aller le plus loin possible et de continuer à progresser. Pourquoi pas la prochaine compétition atteindre la finale ? Il faudra passer par des moments plus difficiles que d’autres, mais il faudra beaucoup travailler…», tient-il à faire remarquer. De son côté, le capitaine de la sélection belge, Eden Hazard, verse dans le même ordre d’idée en indiquant : «Je pense que nous serons meilleurs dans deux ans. Nous sommes toujours tristes d’avoir perdu la demi-finale, mais nous avons été bons trois jours après pour gagner ce match. Maintenant, la chose la plus importante est de regarder le futur. Et j’espère que le futur sera meilleur qu’aujourd’hui…» Le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez, quant à lui, explique que «… l’important sera de partager l’émotion. J’espère que cela inspire des jeunes générations, leur montrer que l’on peut tout réussir dans la vie si on travaille assez. Nous avons hâte de rencontrer le roi, d’être dans la rue avec les fans pour fêter cette Coupe du monde mémorable en plusieurs points.» Le meilleur reste peut-être à venir.