Les partis politiques sont autorisés, en prévision des élections législatives du 4 mai prochain, à constituer des alliances en application des dispositions de l’article 94 de la loi organique 16-10 du 25 août 2016 relative au régime électoral à condition qu’elles soient signées par les premiers responsables de ces partis,

a indiqué hier le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales dans un communiqué. « Les services du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et la Haute instance indépendante de surveillance des élections doivent être rendus destinataires du document justificatif fondant cette alliance dûment signée par les responsables des partis politiques concernés avant le dépôt des listes de candidatures aux fins de sa diffusion et prise en compte au niveau des wilayas et des circonscriptions électorales à l’étranger », précise le communiqué. Cette annonce intervient suite au « communiqué des services de l’Intérieur et des Collectivités locales paru le samedi 4 février 2017 au sujet des retraits et dépôts des candidatures ».