L’Organisation internationale du travail (OIT) a émis des orientations pour ce qui est appelé «un retour sûr et sain durant la pandémie, estimant que les politiques de retour devraient se fonder sur une «approche centrée sur l’humain, qui place les droits et les normes internationaux du travail au cœur des stratégies économiques et sociales. La note d’orientation, intitulée «A safe and healthy return to work during the Covid-19 pandemic» (Un retour au travail sûr et sain durant la pandémie de Covid-19) se base sur des documents d’orientation spécialisés de l’OIT et les normes internationales du travail, qui fournissent un cadre normatif pour créer des conditions de retour au travail sûres.
Le document propose que chaque milieu de travail, chaque emploi ou chaque groupe d’emplois fasse l’objet d’une évaluation avant le retour au travail et que des mesures préventives soient mises en œuvre pour garantir la sécurité et la santé de tous les travailleurs, selon une hiérarchie des mesures de prévention. Pour les personnes qui continueront de travailler depuis chez elles, «le risque d’infection dans un contexte professionnel peut être éliminé» alors que pour tous ceux qui retourneront sur leur lieu de travail, la priorité doit être accordée aux solutions qui prévoient de remplacer les situations dangereuses par des situations moins dangereuses, recommande l’OIT. Elle propose dans ce sens d’organiser des «réunions virtuelles plutôt qu’en mode présentiel, mais lorsque cela n’est pas possible, une combinaison de mesures de contrôle techniques et organisationnelles sera généralement nécessaire pour prévenir la contagion».