L’Office national de la culture et de l’information (ONCI) organise, en collaboration avec l’association «Sauver l’Imzad» et sous l’égide du ministère de la Culture, les Journées culturelles du Sud à Tamanrasset, du 27 au 31 décembre 2017.

Coïncidant avec les fêtes de fin d’année, cet événement, qui se déroulera au niveau de Dar l’Imzad, se veut «une rencontre en plein cœur de la capitale de l’Ahaggar», qui deviendra, cinq jours durant, un véritable carrefour des musiques africaines, où les rythmes du Ténéré croiseront ceux du Raï, du Gnaoua, de la musique kabyle… Des artistes d’Algérie et d’autres pays de notre continent se produiront durant ces soirées qui instilleront fête et joie de vivre, dans une ville qui aime vraiment la musique. Le public aura rendez-vous le mercredi 27 décembre avec le groupe Toumast N’ténéré et l’artiste Hakim Salhi. Cette première soirée sera également marquée par un hommage à l’artiste Djamel Allam. La deuxième soirée de cette manifestation exclusivement musicale, sera animée par le groupe Ithrane, et les chanteurs Marwan et Meziane Amiche, un des noms de la nouvelle scène qui fait de plus en plus parler de lui. La soirée du vendredi 29 décembre sera animée par Alamine Khoulen et Nighat el Husseini, par le groupe Aguenar, et par la diva du Raï, Zahouania. Le groupe Tartit du Mali et Amel Zen se produiront lors de la quatrième soirée de ces Journées culturelles du Sud, aux côtés de la diva du targui, Badi Lalla (et Imzad). Enfin, la dernière soirée de l’événement, coïncidant avec le soir du nouvel an, promet d’être exceptionnelle, avec au programme le groupe Imzad de Tamanrasset, Vieux Farka Touré du Mali (fils du grand maître Ali Farka Touré), et Bombino du Niger, autre nom qui compte dans le milieu des musiques africaines et musiques du monde.n