PAR MILINA KOUACI
n La grève des fonctionnaires des impôts annoncée pour hier n’a pas eu lieu. Le Syndicat autonome des fonctionnaires des impôts (SAFI) a décidé de suspendre son action de grève qu’il devait entamer hier. Ce syndicat annonce qu’il s’est réuni lundi avec la Directrice générale des impôts, en présence d’un représentant du ministère des Finances. Les deux parties ont dialogué sur la plateforme de revendications du syndicat.
«Vu que nous n’avons pas encore abordé tous les dossiers soulevés et pour avoir senti une volonté et bonne foi de la tutelle pour prendre en charge nos revendications, le bureau national a décidé de surseoir à son action de grève», indique le Safi. Pour rappel, le syndicat réclame entre autres «la protection» des employés des impôts des abus et pressions des organes externes ainsi que «l’ouverture de centres d’impôts de proximité». Ils exigent, également, de faire sortir le secteur des impôts de la Fonction publique ainsi que l’application immédiate de la loi organique et le système compensatoire.
Ces derniers réclament, par ailleurs, la numérisation du secteur des impôts et l’extension de la qualité de police judiciaire aux employés des impôts.