Hôtes respectifs de l’Asante Kotoko (Ghana) à 18h et le Stade Malien de Bamako à 16h, l’ES Sétif et la JS Kabylie sont devant une belle occasion pour se hisser à la phase de groupes de la Coupe de la Confédération CAF. Vainqueurs en déplacement (1-2) lors du match « aller », les Sétifiens sont en ballotage très favorable, alors que les Tizi-Ouzéens, défaits (2-1) au Mali lors de l’acte 1, ont un petit retard à rattraper.

En forme depuis le début de la saison, l’Entente ne peut pas se permettre de gâcher son avantage et rater la qualif’ pour la prochaine étape du tournoi africain. Pour cela, il ne faudra pas perdre au moment de recevoir l’Astante Kotoko. Dos au mur, les Ghanéens vont certainement jouer leur va-tout dans une rencontre que l’entraîneur Nabil Kouki prend très au sérieux. « Ce match retour ne sera pas facile parce qu’il y aura la qualification au bout. L’équipe adverse a des joueurs de qualité et il faudra être très attentifs », a prévenu le technicien tunisien qui assure que son équipe jouera « pour gagner. On veut prouver qu’on mérite notre qualification. Il n’est pas question de se contenter de préserver l’avantage acquis au match aller. D’autant plus qu’on jouera à domicile.» Si tout semble tranquille pour rallier l’étape des groupes, l’entraîneur ententiste pourrait devoir se passer d’Akram Djahnit qui a un léger pépin physique. A ce propos, Kouki dira qu’il ne prendra « aucun risque » avec son joueur sauf s’il est prêt à 100%. Ce qui est certain c’est que les gars d’Aïn El-Fouara doivent s’investir de manière optimale pour remporter ce test et prolonger la campagne continentale.

Les « Canaris », un retard à refaire
Comme le « Wifak », les « Canaris » espèrent poursuivre l’aventure quand ils donneront la réplique à des Maliens qui ne sont arrivés qu’hier en catastrophe alors qu’ils étaient question de déclarer forfait. En effet, la formation de Bamako ne pouvait pas rejoindre l’Algérien en raison de la fermeture des frontières. Les dirigeants avaient même saisi, par le biais de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT), la Confédération africaine de football (CAF) afin que cette rencontre soit décalée le temps de trouver un moyen de rallier Alger. Cependant, le duel a été maintenu à sa date initiale. Il a juste été décidé de changer le quatuor arbitral guinéen par un autre tunisien. Les officiels du match initialement désignés étaient, eux aussi, bloqués à Conakry.
Finalement, les Stadistes sont arrivés hier à bord d ‘un vol spécial. Cela pourrait profiter aux Algériens puisque leurs adversaires seront empruntés physiquement. Un détail assez important que les « Lions du Djudjura » doivent mettre à profit pour renverser la vapeur et décrocher un des seize strapontins de la prochaine phase de cette épreuve.

Programme du jour :
ES Sétif – Asante Kotoko (18h00)
JS Kabylie – Stade malien (16h00)