Par Mohamed Touileb
Il y a un peu plus de quatre ans, la France remportait sa deuxième Coupe du Monde en Russie. Désormais, il s’agit de défendre la couronne pour les «Bleus». Et, compte tenu des dernières éditions, il ne semble pas évident d’être le tenant.
D’ailleurs, les «Tricolores» en ont fait l’amère expérience lors de la Coupe du Monde 2002 organisée par la Corée du Sud et le Japon conjointement. Sacrés en 1998, les coéquipiers de Zinédine Zidane, diminués par une blessure, n’ont pas pu s’extirper de leur groupe concédant même une défaite historique contre le Sénégal en ouverture.
Les Brésil en exception
Sans leur maître à jouer, les Français ont signé une campagne désastreuse. Et il faut dire que depuis, il y a comme une malédiction qui frappe les sélections qui défendent leurs acquis. L’Italie n’a même pas pris part au Mondial 2010 après son sacre en 2006 alors que l’Espagne et l’Allemagne, sacrées en 2010 et 2014, ont quitté prématurément l’édition ayant suivi leur consécration. Seuls les Brésiliens, primés en 2002, ont échappé à la règle en atteignant les quarts en 2006.
Le sélectionneur de la France, Didier Deschamps, note que «certains ont connu beaucoup de changements en quatre ans, d’autres moins. Qu’il y ait des raisons, des arguments qui ont plus de poids que d’autres, je ne crois pas. Ça montre surtout que gagner est très difficile». La tâche ne sera pas facile pour garder le bien. Ainsi, on peut relever que le dernier doublé en Coupe du Monde remonte à 60 ans et il était signé le… Brésil avec les triomphes en 1958 et 1962. Une époque différente et lointaine sachant qu’on pense désormais à faire jouer une CDM à 48 sélections dès 2026.
La quête improbable du premier doublé depuis 60 ans
On peut même rappeler que la «Seleçao» a disputé trois finales entre 1994 et 2002. Jamais aucune autre sélection n’a réussi cet exploit. Il est évident que les camarades de Karim Benzema, qui ne disputera pas le premier match des siens face à l’Australie, n’auront pas la tâche facile. Même si le quatuor ‘’D‘’ dans lequel ils se trouvent en compagnie de l’Australie, le Danemark et la Tunisie paraît à leur portée.
Une chose est sûre, Kylian Mbappé & cie ne doivent pas manquer leur premier test contre les Australiens dans deux jours. A défaut, ils pourraient se mettre dans une posture délicate pour la suite de l’épreuve. La France va-t-elle rompre la malédiction qui a frappé 4 des 5 derniers champions du Monde en titre ? La réponse sera connue le 30 novembre prochain, date de la fin de l’écrémage de la poule «D». n