À un moment donné, on a craint de voir le passage de Youcef Belaïli chez le Stade Brestois 29 virer au flop. C’était sans compter sur la montée en puissance de l’Algérien revenu au top ces dernières semaines. La clause d’extension du contrat, fixé à six mois dans un premier temps, pourrait donc être levée et le milieu-offensif devrait être prolongé.

Par Mohamed Touileb
Sur ses 4 dernières apparitions sur les 12 recensées avec les Bretons, Belaïli s’est montré décisif à 3 reprises (2 buts et 1 passe D). Le 24 avril dernier, il inscrivait même l’unique but du match face au FC Metz pour acter définitivement le maintien de son équipe dans l’élite française.

Les exigences permanentes de Der Zakarian
Une semaine plus tard, il a délivré une passe décisive tout en toucher lors de la réception du Clermont Foot 63 (victoire 2-0) pour compter 2 réalisations et 2 offrandes dans sa copie globale. Il y a 4 jours, il s’est illustré au Stade Louis II en Principauté contre l’AS Monaco (défaite 4-2). L’ancien pensionnaire du Qatar SC a percé la défense monégasque et a fait danser la défense dont le dernier qu’il a littéralement fait tomber dans la surface avec un crochet dont il détient le secret avant de conclure.
Depuis un moment, le «Fennec» est plus en jambes et lucide dans ses gestes. Après une arrivée compliquée et une attente de 8 matchs pour décanter le compteur but, l’enfant d’Oran semble commencer à se familiariser avec les exigences du haut niveau dans un championnat réputé pour être très physique. D’ailleurs, lorsqu’il est appelé à évaluer le Dz, son entraîneur Michel Der Zakarian met souvent le point sur le travail athlétique qu’il doit perfectionner afin de pouvoir exploiter ses capacités techniques.
Avec une vraie préparation d’intersaison,

il fera mal
Le coach pense que son ailier, qui peut aussi jouer comme meneur de jeu, peut être plus décisif s’il tente plus sa chance. «C’est un joueur avec beaucoup de talent. Il est capable de donner des ballons et de marquer. S’il était un peu plus égoïste et un peu plus tueur, il pourrait marquer plus», note le driver. L’envie de tirer plus de son protégé a toujours était là. En effet, début mars dernier, Der Zakarian avait précisé qu’«il (Belaïli) doit s’acclimater à la Ligue 1 qui est très intense. À lui de travailler. Il est un peu en souffrance physiquement mais c’est normal».
Depuis, on peut assurer que le joueur de 30 ans gère plus son coffre même s’il ne termine pas encore ses rencontres. Belaïli a dépassé la barre des 80 minutes une seule fois seulement depuis son arrivée. En tout cas, avec une préparation estivale complète, on peut penser qu’il atteindra la plénitude de ses capacités pour étaler tout son génie en Ligue 1 Uber Eats. Et le SB 29 devrait tenter la deuxième partie du pari qu’est de lui offrir au moins une saison complète pour le juger «objectivement» et sans qu’il ait à prendre un train en marche. Sa prolongation pourrait être annoncée incessamment. n