Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre de mesures de facilitations retenues par les pouvoirs publics à l’effet d’appuyer les opérateurs économiques dont l’activité est impactée par la crise sanitaire actuelle, la Direction Générale des Impôts a arrêté plusieurs mesures. La DGI a ainsi décidé du report des déclaration fiscales et du délai d’acquittement de la vignette automobile au titre de l’année 2020 (jusqu’au 30 juin prochain) , ainsi que de la reconduction de la prorogation du report de paiement du premier acompte provisionnel IRG/IBS.

Concernant les déclarations fiscales reportées, elles concernent, toujours la même source, la déclaration mensuelle série G n°50 (Contribuables relevant du régime du réel et professions libérales) et la prorogation du délai de souscription de la déclaration mensuelle série G n° 50 des mois de février, mars, avril et mai et de paiement des droits et taxes y afférents, jusqu’au dimanche 21 juin 2020. « Par conséquent, les contribuables devront souscrire, au plus tard à la date sus indiquée, les déclarations des mois de février-mars-avril et mai et de s’acquitter des droits correspondants » précise le communiqué. La même source ajoutera que « toutefois, s’agissant des contribuables relevant de la Direction des Grandes Entreprises (DGE), ces derniers continueront à télé déclarer et télé payer les impôts et taxes dus. » Le report concernera également la déclaration trimestrielle série G n°50 ter : (Contribuables relevant de l’IFU- déclaration et payement de l’IRG/salaires du premier trimestre 2020). Le communiqué précise que la « prorogation du délai de souscription de la déclaration trimestrielle série G n° 50 ter (IRG/salaires janvier- février-mars), jusqu’au dimanche 21 juin 2020« .

La DGI annonce ainsi que le délai de paiement du 1er acompte provisionnel IRG/IBS est prorogé jusqu’au dimanche 21 juin 2020.

la DHI conclura son communiqué en précisant que « les contribuables, désireux de souscrire leurs déclarations fiscales et de s’acquitter des droits y afférents avant l’expiration de l’échéance fixée ci-dessus, peuvent s’adresser aux services fiscaux dont ils relèvent qui demeurent opérationnels pour prendre en charge leurs déclarations et le paiement des droits dus ainsi que leurs demandes et sollicitations nécessaires à l’exercice de leurs activités. »