Cela fait 3 rencontres que le MC Alger n’a plus gagné en championnat. Et, comme le veut la coutume, c’est l’entraîneur qui en prend pour son grade quand les résultats ne suivent pas. Pour ne rien arranger, le driver Nabil Neghiz a fait une déclaration maladroite après avoir été accroché à domicile par le promu US Biskra (1/1). Une sortie médiatique mal-maîtrisée qui le fragilise dangereusement à l’approche de derby face à l’USM Alger et le début de la phase de poules de la Ligue des Champions CAF.

Le «Doyen» est en perte de vitesse et son entraîneur en déficit clair de lucidité sur les plans tactique et celui de la communication. On parle d’un club qui avait débuté la saison sur les chapeaux de roues avant de lâcher beaucoup de lest lors des 5 dernières rencontres dans le challenge national. Sur 15 points éventuels, les «Vert et Rouge» n’ont pris que 6 pour un bilan de 3 nuls, 1 défaite et une seule victoire.

Frioui et penalties dépendances
Le promu, WA Tlemcen, avait mis fin à l’invincibilité après 9 tests. Auparavant, les coéquipiers de Samy Frioui avaient réussi à surprendre l’ES Sétif, actuelle leader du championnat, chez elle. On croyait alors que les Mouloudéens étaient bien partis pour supplanter les Sétifiens des commandes de Ligue 1. Mais il n’en fut rien puisqu’ils ont, contre toute attente, étaient surpris, dans leur jardin, par l’AS Aïn M’lila dans la journée qui a suivi.
Les M’lilis sont passés tout près de l’exploit après avoir mené 3 buts à 1 à 20 minutes de la fin avant de se faire rejoindre au score (3-3). Cette rencontre était déjà un avertissement pour ce qui est de la baisse de régime conséquente dans le rendement des poulains de Nabil Neghiz. Un coup de moins bien incarné par la dépendance à Frioui. L’ancien sociétaire de l’USM Blida n’a plus trouvé la faille en championnat depuis le 15 décembre dernier et le succès 3 buts à 0 de l’Olympique Médéa. Cela s’explique dans le fait qu’il se soit blessé ratant les sorties face au MC Oran, l’ES Sétif et l’ASAM. Aussi, dans le jeu, les Algérois sont peu inspirés. La moitié de leurs 6 buts inscrits lors des 5 derniers tests étaient sur penalty. Cela vient confirmer toutes les peines du MCA à faire le jeu sous la conduite d’un Neghiz dont les choix du onze mais aussi tactique ne font pas trop l’unanimité aux yeux des «Chnaoua».

Il jouera gros lors du derby
Pour ne rien arranger, le premier responsable de la barre technique, a soulevé les courroux des inconditionnels avec ses propos d’après-match samedi. Au lieu d’évoquer l’aspect footballistique de la partie et le fait d’avoir concédé un but dans les derniers instants, l’ex-coach de l’ES Sétif a parlé du manque de motivation financière pour gagner des rencontres.
Une attitude qui a enflammé les réseaux sociaux et les pages fans du MCA. Pour nombreuses personnes, c’était une «attitude de mercenaire» et «inadmissible sachant que les joueurs perçoivent des salaires à 7 chiffres.» Les réactions montrent clairement que Neghiz a raté son oral. Et il n’a pas de marge de manœuvre pour rectifier le tir, lors du prochain round de la Ligue 1 prévu dans 6 jours, il jouera le rival USM Alger dans un derby qui peut lui coûter son job. D’autant plus que les Usmistes ont raflé 13 unités sur 15 possibles dernièrement. Le concerné est averti.