Les nouvelles contaminations au coronavirus sont reparties à la hausse après un jour de relative baisse, selon le bilan présenté hier. Une situation que l’ensemble des professionnels de la santé impute, sans conteste, au relâchement dont il est fait preuve en matière de respect des gestes barrières.
Le bilan quotidien a fait état de 860 nouveaux cas confirmés de Covid-19 enregistrés en Algérie durant les dernières vingt-quatre heures, contre 844 la veille. Le pic avait été atteint vendredi 13 novembre avec 867 cas.
Concernant le nombre de décès, il a connu une légère hausse avec 15 malades ayant rendu l’âme après leur atteinte par le coronavirus durant les dernières vingt-quatre heures, contre 14 la veille.
Les guérisons ont enregistré une hausse, avec 434 patients guéris ayant quitté les structures hospitalières durant dernières vingt-quatre heures, contre 420 la veille, a indiqué le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar.
Le nombre de personnes en réanimation s’est inscrit également en hausse puisqu’il s’agit de «44 patients sont actuellement en soins intensifs», a fait savoir le Dr Fourar, contre 42 la veille.
Les nouveaux chiffres font augmenter le nombre total des cas confirmés en huit mois et demi de pandémie à «66.679 dont 860 nouveaux cas, soit 2,0 cas pour 100.000 habitants lors des dernières 24 heures, celui des décès à 2154 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 44.633», a précisé Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de de Covid-19 en Algérie.
La répartition par wilayas, d’une façon globale, fait ressortir que «11 wilayas ont recensé durant les dernières vingt-quatre heures moins de 9 cas, 20 autres ont enregistré plus de 10 cas, tandis que 17 autres n’ayant enregistré aucun cas», selon le même responsable.
A la fin de son point de presse, le porte-parole du Comité scientifique a souligné que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de prévention, rappelant l’obligation du respect du port du masque et de la distanciation physique dans cette conjoncture marquée par une recrudescence sans pareille de la pandémie dans le pays.