Dans le sillage du feuilleton ubuesque des candidatures à la présidentielle du 18 avril 2019, qui frise le burlesque, une vidéo rimant avec «gag», fait le buzz sur les réseaux sociaux. Il s’agit de Ahmed Bouanani, comédien de son état, originaire de la région de Sebdou (Tlemcen), qui a affiché son intention de présenter sa candidature à la Présidence. Arborant pour la circonstance un smoking avec papillon rouge cerise à l’avenant, son portable collé à l’oreille, il crie à son correspondant : « Allô ! Je suis devant le ministère de l’Intérieur ; j’ai obtenu les « tarchihate ta’ el djoumhouria et j’ai retiré les « taw’qi’ate ! » (il confond les formulaires avec les signatures, c’est-à-dire les documents et leur usage, ndlr), dont il n’avait pas connaissance du nombre exact. « Combien Sid errais, 3 000 ? », demanda-t-il à la cantonade à son accompagnateur, a priori un P/APC, qui a préféré rester dans l’ombre, gardant l’anonymat. « J’ai un projet « machrou’ » pour les citoyens et citoyennes algériens.
J’espère qu’on m’offrira cette opportunité d’être au rendez-vous du 18 avril prochain », dira-t-il. Ce candidat insolite possède une solution pour le phénomène de l’émigration clandestine : « J’éradiquerai les harraga (au lieu de la harga).
Pour ce faire, je m’imposerai auprès des ambassades européennes pour leur exiger d’accorder des visas à nos jeunes ! » Rien que ça… Le volet social est pris en charge dans son «programme» : «J’octroierai un million pour les femmes divorcées et les handicapés moteurs (100%), je consentirai des augmentations pour tous les fonctionnaires et employés, les retraités bénéficieront de 15% de plus et ceux d’El djeïch de 25% », annoncera-t-il. A la question des us et coutumes de « Ness Tlemcen », le comédien répondra en vrac au micro : « On a l’andalou, el maqrout, el griwech… ». Quant à son éventuelle élection le jour « J », le candidat promet de fêter sa victoire en organisant « une waâda avec baroud, zorna et fantasia tant à l’ouest qu’à l’est du territoire national ». Non sans souhaiter à l’Algérie d’être « le meilleur pays au monde ». Et à titre de faire-valoir, le futur candidat fera remarquer que « la taille n’a rien à voir avec le QI ». Pour paraphraser l’avertissement mentionné au générique à la fin d’un film, disons au sujet de cette pléthore d’apparitions cathodiques clownesques (estimées jusqu’à maintenant à 127 candidats) que « cette série de gags ouverte est une fiction, toute ressemblance avec des faits réels ou des personnes existantes ou ayant existé serait pure coïncidence et tout à fait fortuite ». Par ailleurs, indiquons que cet artiste de Sebdou a joué dans un sketch vidéo intitulé « Zaza et les sept nains » (2001) ainsi que dans une émission humouristique « Ahwel ennas » diffusée par El Bahia TV lors du Ramadhan 2018. n