La vidéo avait fait le tour de la toile et a provoqué une forte indignation. Le premier contingent des athlètes algériens ayant pris part aux Jeux Paralympiques Tokyo 2020 a été mal reçu. Pourtant, on dénombrait des médaillés parmi les revenants. Ce fâcheux épisode avait engendré la réaction des autorités. Le SG et le directeur général des Sports au MJS ont été sanctionnés (fin de fonction) sur injonction du Président de la République Abdelmadjid Tebboune. Et pour se rattraper, le dernier contingent aura droit à une réception digne. Après cela, le Premier homme du pays recevra les athlètes médaillés.

Par Mohamed Touileb
Face à ce qu’on peut qualifier de véritable scandale, les décideurs du pays ne sont pas restés sans rien faire. De toute façon, il n’avait pas trop le choix tant l’incident « protocolaire » était d’une grande ampleur et concernait une « catégorie » de personnes pour laquelle les Algériens témoignent beaucoup d’affection et d’admiration après leurs sacrifices.

Révolte sur les réseaux sociaux
Comment ne pas condamner l’injustice et le traitement de « défaveur » duquel le premier groupe d’athlètes Dz ayant participé aux paralympiades japonaises ont été victimes ! Les images sur les réseaux sociaux ont donné lieu à un véritable vent de révolte « numérique ». Et son souffle a atteint la plus haute sphère du pays avec une réaction instantanée.
Les premiers à en fait les frais étaient deux personnes haut-placées dans l’organigramme du Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) à savoir : le Secrétaire générale de la tutelle Nassim Sbiaa (SG) et Mohamed Djiraoui Directeur Général (DG) des sports au bâtiment domicilié à la Place 1er Mai. « Suite à la négligence dans l’accomplissement des missions, à l’absence du sens des responsabilités et au manquement à l’obligation de l’accueil des athlètes, après leur participation aux jeux paralympiques, et sur ordre du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a mis dimanche fin aux fonctions du Secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des sports et du directeur général des Sports au même ministère », c’est ainsi que les services du Premier Ministère ont annoncé le verdict.
Reçus par Président de la République en personne
Après cette sanction, place au rachat envers les athlètes. Lundi, lors d’une conférence de presse tenue à l’OCO Mohamed Boudiaf, Abderrezak Sebgag, premier responsable au MJS, a révélé « avoir pris contact avec l’ETUSA pour préparer l’arrivée des autres champions.» Un bus décoré et aménagé avec un espace sur le toit pour parader afin d’organiser une réception à la hauteur des performances réalisées par nos sportifs qui ont glané 12 médailles (4 or, 4 argent et 4 bronze) terminant à la 29e place au classement général.
« Ce genre de choses ne se produiront plus. Les Autorités ont donné des directives pour une prise en charge instantanée des athlètes », a assuré, hier en marge du retour de l’équipe nationale de football en Algérie après son match joué mardi au Maroc contre le Burkina, Sebgag. Le successeur de Sid-Ali Khaldi ajoutera que « le Président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune, a prévu de les recevoir demain (aujourd’hui) et d’organiser un dîner en leur honneur.» Les honneurs, Athmani Skander-Djamil, médaillé d’or sur 400m T13 et médaillé d’argent sur 100m T13, les méritent amplement.