Louable initiative que celle entreprise par Mabrouk Kerboua à l’ occasion de cette 21e édition du TAC. En effet, le patron de la FAC a invité d’anciennes figures de la petite reine algérienne des années 60, 70 et 80, afin d’accompagner la caravane du tour tout au long des sept étapes, inscrites au programme de cette édition 2018. Un geste hautement apprécié par les Messaoud Drareni, Djellil Ahmed, Ahmed Reguigui ainsi que Lagab Tahar qui n’est autre que le père d’Azzedine, l’actuel coureur du GSP.

« Le geste de Kerboua nous va droit au cœur. C’est le seul des présidents qui se sont succédé à la tête de la fédération ces dernières années, à avoir pensé à nous. C’est malheureux de le dire mais nous, les anciens cyclistes, sont marginalisés » nous dira, Drareni plusieurs fois champion d’Algérie. A noter que Tahar Lagab s’est vu confier la mission de chargé du protocole au cours de ce TAC 2018.
Un trophée pour la ville la plus accueillante
Un nouveau trophée sera mis en jeu lors de cette 21e édition du TAC. Il sera décerné à la ville le plus accueillante. C’est du moins, ce que nous ont révélé les organisateurs. L’élection de la ville lauréate sera connue après un vote organisé auprès des représentants des équipes participantes ainsi que des medias couvrant l’événement.
Davide Rebellin, le vétéran du tour
A 47 ans, l’Italien Davide Rebellin fait figure de papy du Tour d’Algerie cycliste. Malgré ses 47 ans, un âge très avancé pour le sport de haut niveau, l’homme au crâne rasé ne cache pas sa passion pour le vélo « Je veux continuer à faire ce métier tant que je prends du plaisir à l’entraînement », raconte le coureur de la formation algero-belge, Sovac Natura4Ever.
Ayant remporté de nombreuses courses en Roumanie, en France, en Pologne et en Belgique, Rebellin ne sait pas encore s’il sera toujours coureur l’année prochain. Mais il a l’intention de rester dans le milieu puisqu’il organise déjà des stages pour cyclo-sportifs du côté de Perpignan (France).
Les frères Yahmi, les jumeaux du tour
Ils ont pour noms, Yahmi Abdelaziz et Yahmi Abdennour. Ils évoluent sous les couleurs de l’Esperance batnéenne de vélo. Ce sont les deux frères jumeaux de ce tour d’Algérie cycliste. Si le premier fait encore partie des 74 coureurs en lice dans cette course, ce n’est pas le cas du second, contraint à l’abandon lors de la première étape courue à Tamanrasset, mettant ainsi fin à son aventure dans ce TAC 2018.