Le sort de l’équipe nationale ne se jouera pas que sur la pelouse de Franceville puisque c’est à Libreville que la deuxième moitié de la passerelle menant en quarts de finale pourrait être construite.

Lorsque l’EN sera en train de s’expliquer avec le Sénégal, la Tunisie (2e, 3 points) et le Zimbabwe (4e, 1 point) lutteront, eux aussi, pour le second billet de la poule «B». Pour les deux antagonistes, l’équation est simple puisqu’ils auront le destin entre les pieds quoi qu’il arrive. Notamment pour les Tunisiens qui pourraient se contenter du point du nul pour se hisser dans le « top 8 ». Wahbi Khazri le sait pertinemment. « On a une bonne équipe et une belle génération. On doit faire quelque chose dans cette CAN. Maintenant, et en attendant le match de lundi, on doit tout faire pour bien récupérer et se reposer. Le Zimbabwe a montré de bonnes dispositions, mais on va essayer de reproduire la même prestation que face à l’Algérie pour gagner de nouveau et accéder en quarts de finale. Notre destin est entre nos mains», a relevé le pensionnaire de Sunderland en Premier League anglaise. Après avoir mal débuté la campagne africaine, les «Aigles de Carthage» ont repris leur envol grâce au succès (1/2) acquis jeudi dernier contre l’Algérie. De quoi bien les placer pour poursuivre cette épreuve gabonaise et faire mieux que lors de l’édition de 2015. A l’époque, les voisins ont frôlé la qualification en demies. Un arbitrage maison, en faveur de la Guinée-Equatoriale, avait mis fin à l’aventure des camardes de Youcef Msakni. Ce soir, dans l’autre camp, les Zimbabwéens ont aussi un coup à jouer et ils espèrent le faire crânement. « Nous allons tirer les leçons de la défaite face au Sénégal, qui nous était supérieur, et essayer d’avancer puisque nous restons encore en course pour la qualification au second tour et nous comptons bien jouer à fond nos chances», avait lancé le coach des « Warriors » Calisto Pasuwa. Pour les cristalliser, il va falloir que sa troupe l’emporte par plus de deux buts pour s’assurer le précieux sésame. In fine, notons que la Confédération Africaine de Football a désigné l’arbitre ivoirien Denis Dembélé pour officier cette partie. Il sera assisté par son compatriote, Marius Donatien Tan et le Congolais Olivier Safari Kabène.