L’Italie est touchée par l’épidémie du coronavirus. Cela rejaillit sur la tenue des manifestations sportives. Après 4 matches de Serie A annulés ce week-end, la prochaine journée, mais aussi la Coupe d’Europe, est menacée. C’est un invité inattendu et pas franchement désirable qui s’est invité à la table du football mondial. Le coronavirus fait des dégâts et il provoque, par nécessité, l’annulation de nombreuses compétitions sportives à travers le globe. Du côté du football, cela a démarré avec le report de la reprise du championnat chinois (c’est en Chine que le virus est apparu et s’est rapidement propagé), qui devait initialement démarrer le 22 février. Cela a aussi eu un impact sur le mercato hivernal. Plus récemment, c’est la Corée du Sud qui a décidé de reporter la reprise de son championnat, la K-League. Deuxième pays le plus touché par l’épidémie, la Corée du Sud devait voir son championnat reprendre le 29 février. En Europe, c’est l’Italie qui a été touchée. Avec de premières conséquences sur la Serie A. Ce week-end, 4 matches ont été reportés (Inter-Sampdoria, Hellas Verone-Cagliari, Atalanta-Sassuolo, Torino-Parme) et les craintes pèsent sur la suite. À commencer par le match de Ligue Europa entre l’Inter Milan et Ludogorets prévu jeudi à 21 heures.

Des tests médicaux pour les joueurs du Barça
La Lombardie fait partie des régions touchées, où les manifestations sportives ont été annulées. Tout comme la Vénétie (Venise) ou le Piémont (Turin). Cela n’empêchera évidemment pas la Juventus Turin de se déplacer à Lyondemain. Par contre, un autre match de Serie A est déjà annulé en raison de l’épidémie. Il s’agit d’Udinese-Fiorentina, qui devait avoir lieu samedi 29 février à 18 heures. Et cela pourrait continuer avec Inter Milan-Juventus, le derby d’Italie, prévu dimanche 1er mars à 20h45. Selon la presse italienne, le match pourrait se disputer à huis-clos ! Autre conséquence de l’expansion du coronavirus chez nos voisins transalpins, les précautions prises par les équipes qui s’y rendent. C’est le cas du FC Barcelone, qui débarquait à Naples hier en vue du huitième de finale aller de Ligue des Champions prévu ce soir. Selon ESPN, les joueurs blaugranas seront immédiatement surveillés à leur arrivée à Naples (région épargnée jusqu’à présent). Les températures corporelles seront prises et chaque joueur montrant des signes de maladie sera envoyé directement à l’hôpital pour des examens plus poussés !